transatlantique

La transat, un intense moment de bonheur…

Publié le 01 décembre 2014 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "transatlantique"

C'est souvent comme ça que tout commence : une douce soirée pendant laquelle s’improvise à bord un apéritif entre amis au mouillage. On refait le monde, on parle de nos rencontres, des dernières trouvailles en matériel, et bien sûr des projets, des prochaines navigations... C'est ainsi qu'a démarré une nouvelle aventure. Jean-Louis, je le connais depuis une quinzaine d'années et je l'apprécie encore plus depuis qu’il a pris sa retraite et que l’on fait route commune, de plus en plus souvent ces dernières années, chacun de nous sur son propre cata.
Et ce soir-là, au mouillage aux Antilles, nous évoquons la possibilité de rentrer en Méditerranée, non en convoyage rapide, mais en passant par les BVI, les Turks and Caicos, les Bahamas, les Bermudes, les Açores, pour enfin arriver en passant par Gibraltar. Une belle navigation buissonnière pendant laquelle nous prendrons le temps de découvrir toutes ces îles aux noms qui font rêver. Par exemple Eleuthéra, où l’on peut se baigner sur la fameuse plage de sable rose, ou Nassau, escale mythique par excellence des Bahamas...
J'ai déjà traversé l’Atlantique plusieurs fois dans le sens Europe-Antilles, traversé également le Pacifique, mais je n’avais jamais fait la route "retour". Ce sera donc une première pour moi.
Pour cette belle croisière, nous serons quatre à bord : Jean-Louis, le propriétaire, un couple d'amis à lui venu spécialement de métropole et votre serviteur. Ma femme, avec qui nous venions de passer cinq mois à ...

Article paru dans le numéro 168. Pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article