‹ Retour Voyage

Eagle - Escale prolongée aux Canaries

Créez une alerte e-mail sur le thème "Voyage"

Qui : Ivan et Marion, Anne, Claire, Agathe, Antoine
Où : Iles Canaries
Multicoque : Wauquiez Kronos 45
Facebook : @lancreetlesvoiles
Il me semble utile de dresser un petit historique de nos projets de ces derniers mois. Vous souvenez-vous ? « En voilier, les projets s’écrivent sur le sable à marée basse », disent les skippers voyageurs. Eh bien, nous l’avons vérifié tous les jours depuis l’achat d’Eagle ! C’est dire combien il nous faut sans arrêt revisiter nos projets, les redessiner en permanence, en fonction des besoins des uns et des autres. Alors qu’Eagle était en chantier, nous avions prévu de descendre aux Canaries à l’automne et de traverser ensuite l’Atlantique. Mais après notre départ, en juin, en pleine phase de décompression, de découverte et d’adaptation à cette nouvelle vie, il s’est avéré que notre fille aînée, Anne, était très sensible aux mouvements du bateau, et supportait mal les mouillages et les navigations. Une nouvelle inquiétante à l’heure où nous avons tout plaqué pour embarquer notre famille dans ce nouveau mode de vie, sans date définie de retour. Comme Anne rentrait en terminale, il allait lui falloir un minimum de confort pour travailler dans des conditions correctes. Nous avons donc revu nos projets, en restant notamment davantage au port qu’au mouillage, et avons reporté l’Atlantique. Après moult tergiversations, nous avons tout d’abord décidé de rester aux Canaries jusqu’à l’été. Les mouillages aux Canaries étant peu nombreux, tous sont exposés à la houle, et avec le besoin de stabilité d’Anne, nous irons au port, même si ce n’était pas prévu dans le budget. En octobre dernier, quand nous étions à Gibraltar, tous les ports des Canaries nous disaient être saturés, et nous avons donc changé nos plans une deuxième fois et saisi cette opportunité pour traîner au Maroc, où nous avons passé presque trois mois ! Nous ne sommes donc plus pressés, autant prendre le temps aux escales... Tout ça non pas à cause, mais grâce à Anne ! Nous sommes à Lanzarote depuis trois semaines, où nous resterons jusqu’à juillet, et profiterons de ce temps pour terminer de préparer Eagle pour le grand bleu. Ensuite, nous descendrons tranquillement les Canaries, d’île en île, durant l’été, avant de mettre le cap à l’automne vers le Cap-Vert, le Sénégal, de sillonner les fleuves africains, puis de rejoindre le Brésil début 2024. Affaire à suivre.

Partagez cet article