Voyage

De Lembata à Florès, îles de la Sonde…

Créez une alerte e-mail sur le thème "Voyage"

Nusa Tenggara… En bahasa indonesia, la langue officielle du pays, cette expression désigne la province des "petites" îles de la Sonde. Petites, seulement par opposition aux "grandes", comme Sumatra, Java ou Kalimantan (ex-Bornéo), beaucoup plus étendues. Nusa Tenggara comprend le Timor occidental, les archipels de Solor et d’Alor, les îles de Florès, Rinca, Komodo, Sumbawa et Lombok. L’Indonésie, c’est le plus grand archipel du monde, un peu plus de 17 000 îles ! Un pays dont la superficie s’étire sur 5 000 km d’est en ouest et 1 700 km du nord au sud. 240 millions d’habitants à majorité musulmane, qui, outre le bahasa indonesia, parlent quelque 250 dialectes différents.

Après une nuit de mer cap au nord, le jour se lève sur la côte sud de l’île de Lembata, à l’est de Florès. Nous approchons du petit havre de Lamalera, un étonnant village baleinier où l’on chasse encore le cachalot et le globicéphale, de mai à octobre. Avec de simples harpons de bambou munis d’une pointe de fer, à partir de baleinières en bois, d’une dizaine de mètres de longueur, mues à l’aviron et dotées d’une voile auxiliaire. Les prises se limitent à une vingtaine par an et, compte tenu des moyens traditionnels mis en œuvre, le village échappe à l’interdiction relative à cette pêche édictée par la Commission baleinière internationale. A Lamalera, toute la vie du village tourne autour de la pêche baleinière, et ce, depuis le XVe siècle. La côte sud des îles de la Sonde se trouve sur la route migratoire des baleines cheminant de l’océan Indien vers l’océan Pacifique, à cette saison. Une technique de pêche ancestrale est toujours en vigueur à Lamalera : lorsqu’une baleinière a pu se rapprocher d’un animal à portée de harpon, le harponneur choisit le moment le plus propice pour prendre son élan, à l’avant de l’embarcation, et sauter, harpon à la main, sur le dos de l’animal, de façon à enfoncer la pointe de fer le plus profondément possible dans les chairs... La prise, quand elle est conséquente, est partagée entre toutes les familles du village. La viande de baleine est partiellement séchée pour être conservée, et c’est sous cette forme que les villageois de Lamalera l’utilisent pour se fournir, par le biais d’un troc lui aussi vieux de plusieurs siècles, en fruits et légumes auprès des villages voisins de l’intérieur de l’île.

Mais, depuis quelques années, l’inquiétude a fait son apparition au village. Modification des routes migratoires des grands animaux, ou bien plus sûrement changement climatique et conséquences néfastes de la pêche industrielle illégale (taïwanaise et japonaise, principalement), toujours est-il que les cachalots se font plus rares sur la côte sud de Lembata. Le dernier village baleinier d’Indonésie est en survie…

Dans la brume du petit matin, nous apercevons la petite crique de gravier et sable noirs au pied d’une haute falaise rocheuse couverte d’une végétation dense. On pourrait se croire aux Açores, d’autant que… l’île de Florès n’est ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article