Océan Atlantique

Cayuse : des petits airs lors de l’ARC+ 2017

Publié le 24 janvier 2018 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Océan Atlantique"

Au vent arrière par 10 nœuds de vent, il ne faut pas trop en espérer de la plupart des voiliers. Il n'y a alors pas assez de vent apparent pour faire bouger un bateau. Heureusement, en naviguant sur l'Atlantique, les alizés soufflent généralement entre 15 et 20 nœuds, ce qui permet aux voiliers de traverser la mer à bonne vitesse. Lors de l’ARC+ 2017, les vents se sont avérés inhabituellement faibles, si bien que la plupart des voiliers n’ont progressé que très lentement, et ont dû faire de nombreuses heures de moteur. Heureusement, nous naviguons à bord d’un catamaran léger, un Outremer 51, et avec une dizaine de nœuds de vent, nous avons pu naviguer à un bon 7 nœuds, dans des conditions plutôt agréables. Un an et demi plus tôt, mes parents avaient fait le grand saut, et acheté un catamaran. Ils étaient pourtant de fidèles amateurs de monocoques depuis de nombreuses années, mais l'espace, la vitesse et le confort des catamarans étaient parfaits pour notre rêve de naviguer autour du monde. Quand j’avais entre 10 et 12 ans, mes parents nous ont fait l’école en bateau, aux Antilles, à mes frères et moi, à bord d’un monocoque de 52 pieds. Ce bateau a été parfait pendant des années, mais ma mère et mon père savaient que ce n'était pas le bateau globe-trotter qu'ils ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article