Technique

Toxicité et… protection !

Créez une alerte e-mail sur le thème "Technique"

Ne tournons pas autour du pot  : le principal danger des produits toxiques, c’est l’ingestion… une crainte qui ne concerne – on l'espère – que les très jeunes enfants ! Ensuite viennent les inhalations, le contact avec les yeux, puis avec la peau. Empoisonnement, vertiges, brûlures, allergies sont les principales conséquences à craindre. Mais à haute dose et à long terme, cela peut être bien plus grave.

Ces produits toxiques, quels sont-ils ? Les carburants pour commencer – rappelons que, chez les garagistes, il est interdit de se laver les mains à l’essence depuis… 30 ans. On continue avec les produits de nettoyage – trichloréthylène et acétone en tête –,les colles, avec les composants époxy néoprène principalement, et les résines. Polyester, époxy, péroxyde de benzoile, amines aromatiques : autant de produits à manipuler avec précaution, et surtout à ne pas inhaler. Et on n’y pense pas toujours, mais les batteries ne sont pas exemptes de danger. Si les modèles dits « batteries étanches » ne présentent a priori pas de risques de fuite, en cas de manipulation ou de mer forte, il n’en est pas de même pour les batteries au plomb, dont les plaques sont immergées dans l’acide sulfurique. En cas de projection dans les yeux et sur la peau, rincez abondamment à l’eau douce au moins 30 minutes et transportez la victime dans un centre de secours. Enfin, dernier risque que présentent la plupart de ces produits, l’incendie.

Avant d’utiliser les produits cités plus hauts, consultez avec attention les pictogrammes.

Les recommandations indiquées vous permettent de mesurer la toxicité des produits et de vous équiper pour travailler bien protégé.

Commencez par rassembler tous les produits toxiques que vous utilisez ; assurez-vous que les contenants ne fuient pas.

En navigation, n’embarquez que les produits nécessaires ; ils seront stockés à l’extérieur du bateau, dans les coffres.

Stoker des produits dangereux dans la maison ? Heu… si vous en avez la possibilité, privilégiez le garage ou un abri de jardin, plutôt que le cellier qui jouxte la cuisine !

L’idéal est bien sûr de travailler en extérieur. Mais les conditions météo – froid, humidité – peuvent réduire les plages horaires de travail, surtout pour les produits à base d’époxy.

En chantier ou en atelier, soignez l’aération grâce à des extracteurs d’air ou… ouvrez grand les portes quand les produits toxiques sont de sortie.

L’équipement de base ? Le masque (chirurgien, à cartouche simple, à cartouche intégrale), les lunettes et les gants (deux paires pour les produits particulièrement agressifs).

Le bon truc ? Mettez-vous du talc sur les mains avant d’enfiler vos gants ; ce sera plus facile, vous transpirerez moins et vous les enlèverez sans difficultés.

La combinaison est bien utile pour protéger vos vêtements ; ne choisissez pas un modèle premier prix – il se déchire trop rapidement.

Le stockage de certains produits inflammables peut générer, en cas de fuite, de fortes concentrations de vapeurs très inflammables. Pour peu que le circuit électrique soir encore en tension et déficient… c’est le drame. A méditer avant l’hivernage.

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article