‹ Retour essai occasion

Corsair 24 - Repliable, transportable… et très rapide !

image description

Ajoutez plusieurs essaisau panier

et bénéficiez d'une réduction !

Malgré sa conception ancienne, le Corsair 24 reste dans le coup : grisant sur l’eau et facile à mettre en œuvre, il se fait oublier sur sa remorque et répond au gabarit routier. Bref, le bateau plaisir par excellence !

Les trois étraves du Corsair 24 MK2 crissent sur le sable. Je me hisse sur le trampoline bâbord et c’est parti. "Quand tu as 15 nœuds de
vent, tu vas à 12 ! Mon record, c'est 17 nœuds avec grand-voile haute et gennaker. Il y avait 21 nœuds de vent. On atteint ces vitesses sans s’en rendre compte tant le bateau est facile.". Alain Lemardeley, propriétaire depuis deux ans d’Entre deux mers, me met l’eau à la bouche avant même que les voiles ne soient hissées. Une formalité à bord d’un petit trimaran d’à peine plus de 7 mètres : la grand-voile toute lattée est envoyée à la volée, le foc déroulé, et hop, le speedo dépasse allègrement les 10 nœuds. Aussi simple que ça. Le tout bien à plat et presque sec !
Flashback : dessinés et conçus par un architecte / navigateur incroyablement avant-gardiste, les Corsair restent aujourd’hui une référence chez les petits trimarans rapides. L’ Australien Ian Farrier a élaboré son système de repliage des bras de ses multicoques en… 1975 avec les Trailerti et les Tramp. Soit bien avant les problèmes de places de port ! Le prototype du premier Corsair, le F-27, est lancé en 1985. Le plus petit, le F-24, est dévoilé en 1991. Trois ans plus tard apparaît ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai3,00

Acheter maintenant

Partagez cet article


Suivez-nous sur