‹ Retour essai

Astus 18.2 : le trimaran plaisir par excellence !

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

L'Astus 18.2, dont le prototype a été présenté lors du Nautic de Paris fin 2010, vient prendre la relève de l'Astus 16.1, le dayboat de la gamme. Véritable innovation ou simple relooking marketing ? Nous allons le découvrir à l'occasion d'un raid d'essai autours de l'île de Porquerolles en Méditerranée.

Que ce soit pour des sorties à la journée en famille ou des raids côtiers plus sportifs, les petits trimarans transportables ont le vent en poupe ces dernières années. Cela n'a pas échappé à Jean-Hubert Pommois qui a créé son chantier Astusboats en 2004. Surfant sur l'engouement du public pour des trimarans de loisir accessibles, le chantier a rapidement imposé sa présence sur ce marché de niche en sortant chaque année un nouveau modèle. Maintenant que sa gamme est constituée, de l'engin de plage de 14 pieds au croiseur côtier de 22 pieds, Astusboats a entamé depuis deux ans le renouvellement de ses modèles les plus anciens. Affublée du suffixe .2, cette seconde génération de trimarans se veut plus axée sur les performances, dixit le constructeur. Dès le premier coup d'œil, le suspens est levé. Le dessin de l'Astus 18.2, dû à l'architecte Philippe Roulin, ancien collaborateur du célèbre cabinet VPLP, n'a plus grand-chose à voir avec celui de son prédécesseur. Exit la coque tulipée de l'Astus 16 et bienvenue au bouchain vif à mi-hauteur du franc bord. Celui-ci a permis d'abaisser judicieusement le redan de la coque centrale afin d'élargir le plancher du cockpit sans nuire à la fi...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article