‹ Retour essai

Aquila 36 : Un plan de pont original et deux hors-bords pour un programme polyvalent

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

L’Aquila 36 a été conçu – au départ – pour les plaisanciers américains. Son cahier des charges est pragmatique : bonnes aptitudes marines, beaucoup d’espace et une modularité fonctionnelle. Un cocktail gagnant qui ouvre à ce powercat des utilisations très variées, comme la balade à la journée, la petite croisière, les réceptions à bord, la pêche et la plongée.

Le groupe sino-américain Sino Eagle Group a la particularité de développer exclusivement des catamarans à moteur sous le patronyme d’Aquila Boats. Les deux sites de production, situés à Hangzhou, à 120 km au sud-ouest de Shanghai, totalisent plus de 110 000 m². Ils offrent la maîtrise des composites, y compris la stratification par voie humide et le moulage par infusion de résine. Le groupe, qui est un des leaders mondiaux dans le domaine des matériaux composites, fournit toute une gamme de produits de loisirs comme des kayaks ou des surfs, mais aussi des éoliennes géantes, et même des aéronefs. Il détient plusieurs brevets dans les technologies de moulage préimprégné qui assurent un produit final plus solide, plus rigide et plus léger.

 

Grand succès aux Etats-Unis

La marque Aquila s’est taillé une belle part de marché aux EtatsUnis. La gamme de 32 à 48 pieds, développée en partenariat avec le loueur MarineMax, fait les beaux jours des bases de location américaines. Certains modèles ont été renommés du nom du loueur. Le 36, par exemple, devient le MarineMax 362 – on connaît la formule avec d’autres grands loueurs. Récemment, Dream Yacht Charter a commandé de nombreux modè...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article