‹ Retour essai

Outremer 42 d'occasion : Il n’a pas vendu son âme au diable !

Publié le 21 mars 2017 à 16h13

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

L'Outremer 42 est le dernier de l’ancienne équipe d’Atelier Outremer. Il propose une évolution intéressante des anciens modèles du chantier. Un peu plus de volume, une nacelle plus confortable… un sacré compromis !

La saga Outremer a démarré au milieu des années 1980, sous la houlette d’un architecte visionnaire et décalé, Gérard Danson. On lui doit donc le fameux Outremer 40, puis les déclinaisons 38/43 et 40/43... Des catamarans dépouillés, légers et très rapides, reconnaissables entre mille avec leurs coques fines et bananées… Du bon polyester monolithique costaud pour faciliter les réparations à l’autre bout du monde, mais un volume habitable réduit et une capacité de charge très, très limitée ! L’architecte lâche un peu de lest avec les moteurs in-board, puis les panneaux solaires… mais les clients qui souhaitent vivre à bord de longs mois en veulent plus : l’Outremer 42 est précisément la réponse de Gérard Danson à cette demande – et ce sera d’ailleurs la dernière, puisque le concepteur disparaît avant la mise à l’eau de son premier modèle. S’ensuivra une période délicate pour le chantier, privé de son charismatique fondateur. Puis Atelier Outremer rentre dans le giron de Grand Large Yachting en 2007. Et la carrière du 42 sera écourtée ; la nouvelle direction privilégie des nouveaux modèles bien plus modernes sur le plan du design. Alors, que propose le 42 ? Un réel plus en confort s...

Pour lire l'intégralité de ce contenu, achetez l'essai

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article