‹ Retour essai

Ita 14.99 : un catamaran precurseur ?

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Discrètement, le segment des catamarans de 50 pieds "archimédiens" sur lequel règnent un cercle restreint de leaders mondiaux voit poindre de nouvelles initiatives à forte valeur ajoutée. Assistons-nous à un retour en force des chantiers artisanaux ? L'exemple de l'ITA 14.99 illustre ce mouvement de diversification ; nous sommes allés le découvrir à Saint-Raphaël, dans le Sud de la France, pour un round d'observation.

En moins d’un demi-siècle, le catamaran est parvenu à conquérir une opinion publique frileuse et à promouvoir l'image du multicoque de croisière. Par ses qualités propres et ses développements, cette plate-forme – quasi scandaleuse dans les années soixante et encore contestée dans la décennie 80 –est devenue désirable depuis le début des années 2000. Dès lors, on aurait pu croire le catamaran figé dans sa réussite un poil bourgeoise… Erreur ! Les plans porteurs bousculent à nouveau le conformisme, tandis que le très haut de gamme est agité par une créativité exubérante – directement issue de la course au large.

 

La créativité aux commandes

En 2016, Emanuele Caprini, yachtman émérite, décide de faire construire pour son propre usage un catamaran de 50 pieds. Cet homme d'affaires entreprenant ne trouve pas sur le marché du neuf le multicoque correspondant à ses attentes, et décide de lancer sa propre cellule de conception. Avec Sonia Segato, forts d'une très bonne connaissance du tissu industriel et notamment des "yachts silicon valleys" de la botte italienne, ils écument les salons européens avant de confier l'étude du futur ITA 14.99 au cabinet d’architecture navale Yacht De...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article