‹ Retour destination

Seychelles : La Digue

Publié le 18 octobre 2013 à 0h00

Naviguer aux Seychelles est un rêve. Fonds marins sublimes, accueil exceptionnel d'une population adorable, et surtout 115 îles coralliennes ou granitiques. Mais s'il ne fallait en visiter qu'une ? Ce serait forcément La Digue !

Carnet de bord

Les Seychelles comptent quelques-unes des plus superbes îles de l'océan Indien, voire de la planète : elles sont encore bien plus belles que dans vos rêves les plus fous... Cet archipel est une carte postale à lui tout seul : la faune et la flore sont jalousement protégées par les autorités, et il en résulte des paysages sublimes et des fonds marins d'une richesse inégalée… Nul besoin d'en rajouter sur ses merveilles écologiques, la magnificence de ses plages et de ses lagons, les possibilités extraordinaires qu'il offre aux amateurs de plongée sous-marine. Les Seychelles sont un véritable paradis. Et dans ce paradis, il y a La Digue !

La Digue est une petite île située à 25 milles au nord-est de Mahé. Elle a la particularité de ne pas avoir de voitures (sauf quelques pick-up de service) et on la visite soit en vélo de location, soit... en char à bœufs.

Une route littorale, qui va vers le sud, vous fera découvrir, à quelques centaines de mètres de la bourgade, le cimetière des anciens colons. Quelques paisibles chevaux paissent entre les tombes en ruine noyées sous la végétation. A proximité, un chantier nautique construit et répare les "bateaux-pays" en bois suivant les méthodes traditionnelles. Puis à un kilomètre, on pénètre dans le parc naturel de la plantation d'Union. On y traite l'huile de coprah extraite de la noix de coco et on y cultive la vanille. Dans ce vaste domaine, une habitation typique et quelques cases couvertes de palmes témoignent de l'ancien habitat de l'île. Ensuite, on peut rejoindre le site le plus renommé de La Digue : l'anse de la Source d'Argent. Derrière la protection de la grande barrière de corail, l'eau turquoise vient effleurer une succession de petites plages séparées par d'énormes blocs de rochers. Leur masse de granit altérée d'oxydations grises prend l'allure imposante d'un troupeau de pachydermes. En barbotant dans l'eau tiède, vous ne vous lasserez pas de contempler ce subtil assemblage naturel, vision idyllique d'un paradis tropical à fleur d'océan.

Plus tard, vous pourrez gravir la route pentue et un sentier pour atteindre Bellevue, afin de contempler du "sommet" de l'île un panorama majestueux sur une partie de l'archipel.

Enfin, vous pourrez redescendre vers Grand'Anse, la seule baie de la côte est accessible par la route. Cette grande plage de sable fin, à peine agitée par un léger ressac, est dominée par d'immenses filaos et cocotiers.

Au nord de Grand'Anse s'ouvrent deux autres petites baies : Petite Anse et Anse Cocos. Peu fréquentées, car accessibles uniquement en bateau, ces deux anses sont séparées par des pointes rocheuses dont il faut largement contourner les écueils. Amas de granit aux formes exubérantes, frondaisons venant mourir en lisière d'une plage quasi déserte, ces mouillages comptent parmi les plus beaux de toutes les îles volcaniques des Seychelles (et donc du monde !!!).

Itinéraire type

Il n'y a pas vraiment d'itinéraire type aux Seychelles, puisque les mouillages ne sont distants que de quelques milles les uns des autres et que l'on passe de l'un à l'autre au gré de ses envies. Mahé est l'île principale de l'archipel, celle sur laquelle vous atterrirez. Certains loueurs sont à Mahé, d'autres sur sa voisine Praslin. Une fois votre catamaran récupéré, il ne vous restera plus qu'à partir à la découverte des merveilles qui vous seront offertes.

Si La Digue a notre préférence, il ne faudrait pas pour autant manquer Praslin, Silhouette et deux douzaines de petites îles toutes plus belles les unes que les autres, dont Cocos, Grande et Petite Sœur, Cousin, Curieuse et St-Pierre…

Attention, certains mouillages sont payants : cette taxe alimente un fonds destiné au Ministère de l’environnement qui œuvre pour maintenir les îles dans leur état le plus naturel possible. Le grand charme des Seychelles est la pureté de l’environnement, il ne faut pas le gâcher. Les taxes ne sont dues que dans les parcs nationaux…

Pratique

S'y rendre :
Les Seychelles sont facilement accessibles depuis la majorité des capitales européennes et, énorme avantage, il y a peu de décalage horaire (+2 heures en été, +3 en hiver par rapport à Paris).

Météo :
Les Seychelles sont en dehors de la zone cyclonique… Il est agréable d'y naviguer toute l'année.
Saison sèche (de mi-mai à octobre) : alizé de E/SE, force du vent maximale en juillet-août (20-25 nœuds). Grains moins fréquents.
Saison chaude et humide (de janvier à mars) : vent de "mousson" NE force variable. Grains fréquents.
Saisons intermédiaires (novembre et décembre) : vents (force faible à modéré) de secteur variable virant du SE au NW – (d’avril à mi-mai) : vents (force faible à modéré) de secteur variable virant du N au SE.
Température de l'air de 29°C à 32°C suivant saison. Température de l'eau de 27°C à 29°C.

Formalités :
Pour les ressortissants de l'UE et les Nord-Américains : passeport en cours de validité.

Monnaie :
Roupie seychelloise (+/-0,06 euro). Taux de change disponible sur le site de la banque centrale des Seychelles www.cbs.sc 

Partagez cet article

Louez un catamaran pour cette destination