Océan Atlantique

Cool Runnings: les océans en plastique

Publié le 20 juillet 2018 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Océan Atlantique"

Nous sommes dans les îles Berry, aux Bahamas, et hier, nous nous sommes promenés au vent d’une île où nous étions mouillés. Nous avons été stupéfaits par la quantité de plastique. J’y ai vu des pneus, des bouteilles de crème solaire, des filets de pêche, des bouteilles d'huile, des ampoules et des centaines et des centaines de morceaux de plastique cassé. C'était triste de voir une si belle côte polluée. Ça n’est pas la première fois. Ayant presque terminé notre tour du monde, nous avons visité de nombreux endroits différents, et nous avons vu cela malheureusement presque partout. Le pire étant l'Indonésie. Là-bas, les rivières sont utilisées comme poubelles… Les rues et les caniveaux débordent de détritus, et les jolis paysages sont tellement pollués qu’on a l’impression de voir un unique gros tas de détritus. Et pour le reste de notre séjour dans l'océan Indien, nous avons constaté ce problème. En fait, nous l'avons vu dans tous les océans : le Pacifique, l'Indien et l'Atlantique. Même aux Chagos (dans l'Indien), l'un des endroits les plus reculés du monde, et complètement inhabité, nous avons trouvé des tongs en caoutchouc, des bouteilles en plastique, des bouées de pêche et des filets sur des plages qui sinon seraient restées vierges. Nous avons ramassé ce que nous pouvions et en avons fait des feux de joie pour les brûler. Que faire pour limiter notre consommation de plastique ? Pour commencer, nous pouvons suivre les quatre R. Vous connaissez probablement les trois R, "Réduire, Réutiliser, Recycler", mais il y a une autre partie qui est la clé de ce cycle. C’est "Refuser !" Refusez les pailles en plastique, refusez d'acheter des bouteilles ou des contenants en plastique, et refusez les sacs en plastique. Apportez votre propre sac réutilisable au magasin. Utilisez ou achetez du verre si possible. Passez le mot. Dites à vos amis et à votre famille comment ils peuvent aider à réduire l'utilisation de plastique. Plus les gens seront éduqués, plus nous aurons de chances d'arrêter cela une fois pour toutes. Ne croyez pas, ne pas pouvoir faire la différence ! Ensemble, nous pouvons et allons faire la différence. Nous devons le faire, ou alors nous devrons faire face à des océans de plastique. Rappelez-vous que nous ne pouvons que résoudre le problème ensemble. Ne laissons pas notre belle planète bleue devenir notre planète plastique !


Qui: Dave, Guds, Ben, Gaby

Où: Berry Island, Bahamas

Bateau: Lagoon 400

Blog: www.svcoolrunnings.blogspot.com

 

 

Partagez cet article