Multicoque

WINDELO CATAMARANS - Une nouvelle marque innovante de multicoques

Créez une alerte e-mail sur le thème "Multicoque"

Si le segment multicoque est plus porteur que jamais, la création d’un nouvelle marque ex nihilo reste un défi d’envergure. Pas étonnant dès lors qu’Olivier Kauffmann, le dirigeant, soit un développeur né. Il a été président du directoire de Decathlon, fondateur d’Orange Marine (vente en ligne d’accastillage et de vêtements de mer) et directeur de Cabesto (distribution de produits pour la pêche, la randonnée, le nautisme). Issu de la génération planche à voile, Olivier cultive aussi le goût de l’aventure : il a pris une année sabbatique pour effectuer un grand voyage en bateau-stop ! La saga naissante Windelo est également une histoire de famille : c’est son fils Gauthier, jeune ingénieur passionné d’innovation, qui dirige l’exploitation. A ce jour, la gamme propose quatre modèles : un 47 et un 57 dont les plans seront disponibles en 2021, un 50 en cours de finition déjà vendu et un 54 qui devrait être mis à l’eau au printemps 2021. Windelo a fait appel au tandem Christophe Barreau/Fréderic Neumann, auteurs entre autres d’une grande partie de la gamme Catana « classique », des Outremer 45, 4X et 51, des TS42 et TS5. Cette signature est une valeur sûre, le duo reste en permanence à la pointe de la créativité en matière de catamarans performants. Jean-Pierre Prade – fondateur de Catana avec Thierry Goyard – a rejoint l’équipe comme directeur industriel et consultant ; Didier Perrin (Syltec Consulting) apporte ses compétences en matière de composites et Jean Paul Siaudeau (JPS Concept, préparation Imoca et Ultimes) prend en charge l’ensemble des systèmes électriques et la propulsion. L’Ecole des mines d’Alès partage son expertise en matière de résistance des matériaux et de prototypage des assemblages.


De gauche à droite : Olivier Kauffman, Gauthier Kauffman et Jean-Pierre Prade

Le concept Windelo

Nos deux visites de chantier nous ont convaincu d’une fabrication de qualité. Le châssis ouvert du Windelo 50 avant la pose du pont confirme une structure extrêmement résistante, une belle imprégnation des composites et des échantillonnages robustes. La fibre de basalte – filée en Russie et tissée en Belgique – procure une résistance mécanique étonnante et une finition noire qui évoque le carbone. Associé à une résine polyester de qualité, ce sandwich mixte (PET pour les zones peu sollicitées et PVC pour les cloisons et toutes les zones d’effort) devrait offrir une grande longévité et une homogénéité mécanique élevée tout en réduisant significativement l’impact carbone de la fabrication. La silhouette du Windelo 50 est typique des dessins du cabinet Barreau/Neuman : les entrées d’eau sont fines et la mise en volume harmonieuse. Les formes arrière généreuses anticipent la charge d’un programme au long cours, le rapport poids/puissance devrait permettre de très bonnes performances, mais c’est peut-être surtout la petite révolution ergonomique – lire encadré – qui étonnera les amateurs de multicoques. Les moteurs électriques sont reliés aux ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article