‹ Retour destination

Guadeloupe

Publié le 03 octobre 2014 à 0h00

Tous les quatre ans, la Guadeloupe est remise à l'honneur, le temps d'assister à l'arrivée de la Route du Rhum. Pourtant, la destination mérite que l'on s'y attarde et s'avère être le parfait endroit pour une croisière en catamaran d'une semaine aux Antilles…

Carnet de bord

De Petite-Terre aux Saintes, en passant par Marie-Galante et son célèbre rhum, les îles de la Guadeloupe offrent des merveilles aux amateurs de beaux mouillages et de rencontres originales, et ce, d'autant plus que quelques-uns de ces havres ne sont réservés qu'aux seuls multicoques ou tout du moins aux faibles tirants d'eau. Partir pour une semaine en navigation en catamaran en Guadeloupe permet de naviguer quelques heures par jour, et de découvrir plusieurs îles et ambiances totalement différentes. Entre les visites de distilleries, les plongées sur les plus beaux sites mondiaux, la faune unique avec notamment des iguanes impressionnants, et bien sûr ces paysages que seules les Antilles peuvent offrir, il y a largement de quoi faire et de quoi profiter pendant votre séjour en catamaran.

Itinéraire type

Une croisière en catamaran en Guadeloupe commence toujours par la marina de Bas du Fort où sont installés les loueurs de catamarans. A peine embarqué, nous vous conseillons d'aller passer la première nuit à l'îlet Gosier. A moins de trois milles de la marina, ce mouillage permet de s'acclimater facilement à la vie à bord de votre catamaran et à la chaleur antillaise tout en profitant, déjà, de la mer caraïbe. Le soir, l'îlet est désert et c'est le moment idéal pour en profiter.

Ensuite, si le vent le permet (attention, ça peut signifier une belle nav au près serré), allez donc faire un tour du côté de Petite-Terre. A mi-chemin entre la Guadeloupe et Marie-Galante, Terre-de-Haut est une île déserte peuplée de seulement deux gardiens, de quelques milliers d'iguanes (il y en aurait 10 000 sur la réserve), d'innombrables oiseaux, de dauphins, de tortues de mer et bien sûr de bernard-l'hermite. Le mouillage est réservé aux catamarans aux faibles tirants d'eau (moins de 2 mètres), et il est totalement interdit d'y jeter l'ancre. Il faut donc impérativement prendre un des corps morts disponibles (les plus gros sont réservés aux day-charters), et s'ils sont tous pris, vous en serez quitte pour repartir… Donc il vaut mieux prévoir d'arriver tôt le matin ou au contraire en fin d'après-midi. Le paradis s'offrira alors à vous et vous pourrez y passer la nuit et y vivre une expérience unique. Attention, il est totalement interdit de débarquer sur l'autre île de Terre-de-Bas. Enfin, sachez que Terre-de-Haut se mérite et que sa passe est difficile d'accès, surtout par houle de nord-est...

Après cette escale, il faut maintenant mettre cap sur Marie-Galante. Cette île produirait le meilleur rhum des Antilles. Mais chut, c'est un secret. Ce qui est sûr, c'est que plus d'une centaine de moulins à vent ornent cette île à nulle autre pareille, et que louer une voiture pour la visiter s'impose... Le mouillage de Grand-Bourg est agréable et son accès bien balisé, même s'il faut toujours se méfier des (trop) nombreuses nasses et essayer de s'éloigner au maximum des vedettes rapides arrivant de la Guadeloupe voisine.

En quittant Marie-Galante, vous aurez forcément un petit pincement au cœur : cette île a une personnalité unique et nombreux sont ceux qui jurent, avant d'appareiller, qu'ils y reviendront un jour…

Cap maintenant sur les Saintes, distantes d'une vingtaine de milles, qui se font en général au portant. Une belle nav qui vous permettra d'arriver dans l'une des plus célèbres, et surtout des plus belles, baies du monde. Au mouillage, sous la célébrissime Maison du médecin de l'île en forme de paquebot, vous aurez tout le loisir d'attendre que les touristes arrivés par bateaux entiers de Guadeloupe repartent vers les 16 ou 17 h pour pouvoir profiter de l'île, qui change alors complétement d'ambiance. Une vraie merveille. Attention, le mouillage sous la Maison du médecin ne tient pas bien, et on connaît des gens très bien qui ont dérapé... Pour être tranquille, n'hésitez pas à aller mouiller votre catamaran à l'Anse du Pain de Sucre, ou encore, mieux, à l'Anse Fideling sur Terre-de-Bas, beaucoup moins touristique.

Après cette escale aux Saintes, vous pouvez remonter le long des côtes de la Guadeloupe vers Deshaies, distante de moins de 30 milles, ce qui vous permettra de faire une plongée dans la fameuse et magnifique réserve Cousteau à côté de l'îlet Pigeon. L'un des plus beaux sites de plongée au monde !

Le mouillage de Deshaies est agréable, face à la petite ville nichée autour de son clocher. Une ambiance clairement antillaise et de nombreuses petites boutiques, et autres restaurants... C'est aussi la base de départ idéale pour s'en aller visiter le Parc National de Basse-Terre.

Pour rentrer à votre point de départ, vous avez maintenant deux solutions : continuer le contournement de la Guadeloupe et tenter l'incroyable visite du Grand Cul-de-sac marin, une mangrove magnifique, et de passer par la Rivière Salée pour rentrer à Pointe-à-Pitre. Attention, vérifier avec votre loueur de catamarans qu'il vous autorise ce passage pas toujours simple (tirant d'eau maxi 1,50 m), et surtout les horaires pour passer les ponts, qui sont censés s'ouvrir entre 4h30 et 5h30 le matin.

Sinon, le plus simple est de faire machine arrière et de rentrer en vous octroyant une nouvelle escale aux Saintes.

Cette visite des îles de la Guadeloupe vous a plu ? Sachez que vous pouvez facilement intégrer à votre croisière en catamaran une escale en Dominique à Prince Ruppert Bay entre Marie-Galante et les Saintes, ou choisir d'aller vers le nord jusqu'à Antigua...

Pratique

S’y rendre :

Facile d'accès en catamaran aussi bien d'Europe que d'Amérique du Nord, la Guadeloupe est au cœur de l'Arc antillais.

  

Météo : 

La mer des Caraïbes offre une zone de navigation merveilleuse et diversifiée. Les loueurs de catamarans ne s'y sont pas trompés, et les bases de location y sont très nombreuses. Des îles Vierges aux Grenadines, le chapelet d'îles des Antilles propose de nombreuses destinations pour votre croisière en catamaran… La meilleure période pour en profiter s'étend de décembre à juin. 

 

Monnaie :

La monnaie est l'euro en Guadeloupe et dans toutes ses dépendances – le dollar EC dans les autres îles (mais l'euro est accepté partout).

 

Langue :

Le français en Guadeloupe, l’anglais dans les autres îles vers le sud, comme vers le nord, et le créole partout...

 

Formalités :

Passeport en cours de validité. Pas de soucis de santé à prévoir, si ce n'est quelques coups de soleil…

Partagez cet article