Technique

Lutte contre le feu à bord

Créez une alerte e-mail sur le thème "Technique"

Alors qu’une voie d’eau laisse du temps pour s’organiser, tenter de réparer et préparer si nécessaire une évacuation, le feu, lui, ne laisse aucune latitude, car flammes et fumées toxiques doivent vous faire quitter le bord très vite. Même si certains fabricants (comme Catathai) mettent au point des résines qui retardent le feu, le polyester reste un matériau qui se consume très rapidement.

Bien appréhender le risque incendie est donc indispensable. Il s'agit ici de préparer son bateau spécifiquement, en suivant des règles de bon sens, et de ne surtout pas oublier de sensibiliser son équipage à ce risque. En effet, un début d'incendie doit être traité le plus tôt possible. Les premières secondes sont primordiales pour l’éteindre ou l’étouffer, d’où l’intérêt d’avoir un équipement adapté, et surtout très accessible. Une bonne connaissance de tout l'équipage des moyens à mettre en œuvre et de la façon de le faire est indispensable.

Les moyens ont bien évolué, et on distingue trois catégories d’extincteurs : à poudre, à mousse et au CO2. Ils permettent de lutter efficacement contre les cinq classes de feux existantes, et il faut les installer aux endroits qui correspondent à leur fonction.

Une bonne préparation, de bonnes habitudes et des extincteurs révisés en temps et en heure et dont chacun à bord connaît l'emplacement et l'utilisation permettent de partir l'esprit tranquille et de pouvoir profiter au mieux de la croisière qui s'annonce…

 

Quelques bons gestes suffisent pour éviter les ennuis. Maintenir le bouton de la plaque de gaz enfoncé et fermer les vannes lorsqu'on n'utilise pas le gaz. A l'arrêt, penser à fermer les coupe-batteries. Il est aussi indispensable de nettoyer régulièrement la cale moteur des hydrocarbures et de stoker l’essence du hors-bord dans un coffre dédié. Des précautions simples, mais (très) utiles !

 

 

La réglementation a rendu le signalement des extincteurs obligatoire. N’hésitez donc pas à coller des stickers devant chaque appareil si votre bateau n'en est pas déjà équipé. N'oubliez pas que vous ne serez peut-être pas en capacité d'agir au moment crucial, et que chacun à bord doit pouvoir agir.

 

Il est important d’avoir un extincteur dans chaque cabine pour éviter d'être pris au piège. Pour un feu de classe A (bois, papier, tissu) et de classe B (résine, plastique), un extincteur à poudre est bien adapté. Celui à mousse peut aussi faire l'affaire, et ne nécessite qu'un nettoyage minime après extinction.

 

Dans la cale moteur, un extincteur avec commande à distance est obligatoire au-dessus de 160 CV. Un extincteur au CO2 est bien adapté pour ces feux intérieurs, car il abaisse la teneur en oxygène et convient aux feux électriques ou d’hydrocarbure.

 

Sur les moteurs d'une puissance inférieure à 160 CV, un trou doit être percé dans la cloison, permettant de passer tout juste l’embout de l’extincteur. On peut ainsi garder la cale fermée et éviter les appels d’air qui attisent le ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article