‹ Retour essai

Neel 50 : le trimaran de croisière version XXL.

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Quand il a été présenté à La Rochelle lors du Grand Pavois puis à Cannes, le Neel 50 n'a laissé personne indifférent. Portrait d'un trimaran de grande croisière pour le moins original.

Autant le dire de suite : le Neel ne ressemble en rien aux autres multicoques à bord desquels j'ai eu l'occasion de naviguer jusqu'à présent. Il offre plus d'une particularité. Tout d'abord, il s'agit d'un trimaran. Chacun le sait, les tris sont en général dédiés à la performance et à la course, plus qu'à la croisière, même s'il existe des exceptions notables. Les lecteurs de Multicoques Mag connaissent bien Callisto, le trimaran de la famille Morel, qui avait effectué il y a quelques années un tour du monde à bride abattue. Paille en Queue est un joli plan Briand, dédié à la croisière. Mais le véritable ancêtre du Neel fut bien sûr Architeuthis, le bateau de Gérard Pesty (voir encadré). Le Neel a une ambition très claire, offrir aux amoureux du trimaran les avantages du cata, à savoir son habitabilité, tout en conservant les qualités marines du trimaran, sa capacité à faire du près, en offrant l'agréable impression, à la barre, d'avoir entre les mains un bateau qui gîte légèrement, si spécifique aux bateaux à une coque (monocoques, et trimarans qui possèdent une coque et deux flotteurs) ; contre deux coques pour un catamaran. Plus d'un sera surpris par ses volumes, on peut le r...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article