‹ Retour essai

Et pourquoi pas un tri transportable ? Dragonfly 25 vs Astus 24, le match !

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Le premier est français, simple, dépouillé et non dénué de peps… le second est danois, étudié dans les moindres détails et super affûté. Lequel choisir ? Multicoques Mag les a testés pour vous.

Leurs caractéristiques sont comparables – même si elles recèlent quelques surprises –, leurs programmes également. Il s’agit bien de deux trimarans repliables (comprenez qu’ils savent, en quelques minutes, se glisser dans une place de port pour monocoque ou sur une remorque, respectant le gabarit routier) conçus pour la petite croisière rapide, en famille ou en équipage réduit. Et pourquoi pas se mesurer en régates ? Reste que l’Astus 24 est le voilier amiral de la gamme, alors que le Dragonfly est le plus petit de la sienne ! Soit des conceptions différentes dans l’esprit : l’Astus est un grand petit trimaran alors que le Dragonfly est un petit grand trimaran… Vous nous suivez ? Vous allez comprendre : le 24 utilise toutes les recettes de ses petits frères, à savoir simplicité et facilité de manœuvres alors que le Dragonfly, avec son mât tournant et ses bras carénés, joue dans une autre cour. D’ailleurs, sur l’eau, on croirait le second bien plus grand que le premier – or 25 cm seulement les séparent.

Essai Dragonfly 25 vs Astus 24

Astus : L’architecte Eric Henseval a privilégié deux bouchains marqués. Le premier préserve des sorties d’eau relativement étroites. Le second, en haut, offre sur chaque bord...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article