‹ Retour essai

Corsair 36 : Un grand trimaran repliable issu du "village mondial"

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Créé par un architecte néo-zélandais en Californie, le chantier Corsair a fabriqué plus de 1200 trimarans repliables entre 1984 et 2008, ce qui fait de lui le leader de ce segment avec par le danois Dragonfly. C'est le plus grand de ces trimarans que nous venons d'essayer, avec le Corsair 36…

Le 36’ est aujourd’hui remplacé par le Corsair 37’, version restylée du même bateau. Compte tenu du faible nombre d’exemplaires présents en Europe, nous avons saisi l’occasion d’un essai en attendant de vous présenter l’évolution 37’ carbone (RS).

Essai Corsair 36

Mât rotatif aluminium, bout-dehors carbone et belles voiles pentex Calvert Sails : le Corsair 36 offre des choix simples mais performants !

La rupture avec l’architecte fondateur

En 2000, Ian Farrier quitte le chantier de Chula Vista dont il a été l'initiateur, le vice président et l’architecte emblématique. Le différent avec Paul Koch, le nouvel homme fort de Corsair (un Australien qui fabriquait les Farrier Ostac), conduit le designer à rejoindre ses bureaux de Nouvelle Zélande à partir desquels il relance sa propre gamme (F82, 32’, 36’ et 39’), destinée à la construction individuelle (haut de gamme) et à la production australienne et philippine (Melvest Yard).

Essai Corsair 36

Un trimaran vraiment habitable qui permet d'envisager de vraies croisières hauturières…

Le 36’-37’ : vaisseau amiral d’une gamme turbulente

Le 36’ présente toutes les caractéristiques de son appartenance à la filiation Farrier et il est évident que malgré...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article