‹ Retour essai

LEEN 56 - Bienvenue à bord d'un transocéanique !

Après un succès remarqué sur le marché des trimarans de croisière, NEEL s’intéresse au moteur – toujours sur trois coques. NEEL devient LEEN ; une nouvelle marque est née ! Et avec elle, deux modèles taillés pour le grand voyage, le 56 et le 72. Nous avons pu naviguer à bord du premier, fraîchement mis à l’eau

Lieu : La Rochelle
Conditions : Mer peu agitée, 10 nœuds de vent d’est



Avec une consommation réduite à 2 litres par mille nautique à 9 nœuds et 5 000 litres de carburant, le LEEN 56 peut prétendre à une autonomie record.
La finesse des entrées d’eau garantit un bon passage dans la mer.

Découvrir le LEEN 56, c’est tout d’abord être capable de faire un reset sur tout ce que vous avez appris, vu, expérimenté et débattu à propos des multicoques – et même de tous les bateaux de grand voyage. Sans cette remise à zéro, vous serez plongé dans des abîmes de réflexion quant au design retenu, bien sûr, mais également dans de stériles comparaisons avec d’autres modèles… Le concept même du LEEN 56 pourrait même vous échapper. Bref, ce trimaran à moteur – powertri, pourrions-nous oser – est assurément un support inédit, une troisième voie au sens propre. Commençons par comprendre la genèse de ce projet. Fort du succès de ses trimarans à voile, NEEL s’est intéressé au moteur – sur trois coques, bien évidemment. Mais là où la plupart des bureaux d’études se seraient contentés d’une déclinaison power plus ou moins proche du support voile existant, NEEL – donc désormais LEEN pour les powertris...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article