‹ Retour essai occasion

Heavenly Twins 26/27 - Baroudeur minimum

Prix de l'essai3,00

Acheter maintenant

Ce best-seller des années 1970 s’est permis de rester en production pendant 27 ans – sans doute un record chez les multicoques habitables. Certes, ce petit catamaran a su évoluer, mais, avec ses deux roufs, son cockpit central, son mât reculé et ses poupes norvégiennes, il conserve quelle que soit sa version une personnalité bien à lui !

En 1971, l’Heavenly Twins 26 a bien quelques concurrents dans son pays d’origine, la Grande-Bretagne : on pense au fameux Iroquois (voir MM201). Mais, à la différence de ce modèle qui affichait clairement des velléités de performance, l’Heavenly Twins se définirait plutôt comme un baroudeur minimum, assez proche du Catalac 8M – même si ce dernier tient pour le coup un peu du house boat. Le tour de force de l’Heavenly Twins est de parvenir à caser deux roufs séparés par un cockpit central sur des coques de seulement 8,20 m.

 

27 ans de production !

Au final, les concurrents de ce catamaran déroutant sont plutôt les monocoques. Les skippers anglais désireux de profiter d’un grand volume habitable sont séduits par ce petit multicoque, d’autant que son design général reprend des codes « classiques », comme les arrières norvégiens et le cockpit central. Son nom – jumeaux célestes en français est également une belle trouvaille pour finir de convaincre un marin encore réticent à passer au multicoque. D’autant que ce vocable colle parfaitement à un voilier avec deux coques et deux roufs… En creusant un peu, l’influence de James Wharram est difficile à écarter. Mais elle se limite a...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai3,00

Acheter maintenant

Partagez cet article