‹ Retour essai

Fast Cat 435 : la croisière rapide

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Présenté pour la première fois à La Rochelle, le Fast Cat propose une approche radicale de la croisière sur plusieurs coques, avec un bateau confortable certes, conçu avec deux cabines uniques, mais surtout léger, et rapide ; récit d’une jolie navigation.

Le Grand Pavois 2005 vient de fermer ses portes, et le temps est venu d’essayer les nouveautés de ce salon d’automne. Tout droit venu d’Afrique du Sud, le Fast Cat 435 est un catamaran né sous la souris de Angelo Lavranos, à qui on doit, entre autre, la série des Saint-Francis, construits également dans la région de Durban. On y retrouve la patte de l’architecte, cette forme particulière du rouf, aux angles assez vifs, doté de grandes baies vitrées. Si ce n’est son nom, Fast Cat, le profane pourrait penser avoir devant lui un bateau de croisière plutôt sage, sans excès. Pourtant, en regardant d’un peu plus près la plateforme, on se rend compte que les entrées d’eau sont assez fines, ce qui est peu propice aux lourdes charges, et prédestine plus une carène aux bonnes performances, en terme de cap contre le vent, tout comme en vitesse. D’autre part, vu du ponton, on remarque que la partie avant de la nacelle est un peu plus basse qu’à l’arrière, mais la hauteur au-dessus de l’eau reste nettement supérieure à la moyenne. Dans le clapot, les vagues ne devraient pas trop frapper. Et si sous ces aspects tranquilles, se cachait un ‘lion qui rugit’ ?

Essai Fast Cat 435

Le FastCat 435, un cata de voya...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article