Catamaran

Silence, on tourne (et on navigue en catamaran) !

Créez une alerte e-mail sur le thème "Catamaran"

Il nous aura fallu une année complète pour produire ce film, tiré du Guide « Les Routines de manœuvres d’un catamaran ». Réunir l’équipage et l’équipe de production a été plus rapide. En effet, comment refuser huit jours de croisière dans un décor de rêve, à bord d’un catamaran flambant neuf et parfaitement équipé ? Nos trois équipiers novices, ainsi que les membres de la production, ont donc découvert la navigation dans les Bouches de Bonifacio. Ils n’ont pas été déçus…

Jour 1 : Mayday, Mayday, Mayday

Dès le premier jour, toute l’équipe est plongée dans le grand bain. 70 nœuds de vent de nord-ouest dans le port de Bonifacio. Veille et doublage des amarres pour notre Lagoon, bien calé au fond du port. C’est la capitainerie qui donne l’alarme. Un autre catamaran de 46 pieds a rompu ses amarres et dérive au milieu de la marina, livré à lui-même. Nathalie, notre skipper, et moi partons à bord de la vedette du port. Le cata n’est pas allé bien loin ; il s’est empalé sur un voilier amarré à une panne. C’est seulement à ce moment que les convoyeurs, dépassés par la tournure des événements, ont montré le bout de leur nez ! Sur ordre de Michel Mallaroni, capitaine du port, Nathalie prend les commandes du cata, pendant que je prépare en catastrophe un amarrage long side. Heureusement plus de peur que de mal, le multicoque est solide et les dégâts semblent mineurs. Le lendemain matin, le catamaran a disparu. Destination inconnue pour ce navire mystérieux – pas d’immatriculation, pas de nom, pas de pavillon… Jean-Marc, notre chef opérateur, a immortalisé ce sauvetage, qui tourne désormais en boucle sur les réseaux sociaux et plates-formes vidéo (Rescue Catamaran Bonifacio – Mai 2019). Ça commence bien !

Jour 2 : Les grandes manœuvres

Après toutes ces émotions, les équipiers prennent leurs marques à bord. Ils sont surpris par le volume offert : « La cabine propriétaire est plus grande que mon studio ! » s’étrangle Karine, équipière novice mais apnéiste confirmée. « Si j’avais une cuisine aussi équipée que celle-ci, j’y passerais mon temps ! » affirme Alexandra, notre locale de l’étape. Place aux manœuvres de port et au tournage. Le temps est compté. La météo est plus clémente et les briefings de l’équipage vont s’enchaîner, ponctués par des prises de quai par l’avant, cul à quai, longside et en panne moteur simulée. Sans oublier l’art de la pendille, originalité typique des ports de la Méditerranée. Nathalie manage son équipage avec brio, tandis que Christine, notre réalisatrice, alterne plans larges, plans serrés et plans drone avec son équipe pour donner corps à ce premier chapitre. Lauren, notre scripte, veille au bon déroulement du tournage et à l’enchaînement des plans. Entre termes marins, techniques et règles de sécurité à respecter, nos trois équipières tentent de tout mémoriser ; une seule solution : recommencer et recommencer encore, jusqu’à ce que les gestes deviennent automatiques. Le Kissing Pig, restaurant sur la marina, devient ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article