voyage en famille

PACIFIQUE OUEST : A L’EPREUVE DU CORAIL…

Publié le 01 décembre 2015 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "voyage en famille"

S’il y a une chose (parmi tant d’autres) que j’ai aimée dans notre voyage autour du monde, c’est bien l’aspect abouti, proprement fini, et pour tout dire esthétique, que seul un tour du monde complet (c’est-à-dire vous ramenant à votre port de départ après avoir franchi au moins 360° de longitude) peut offrir à l’équipage d’un voilier de voyage. Encore faut-il ramener son bateau à bon port… ! Souvent, on me demande quel a été le plus grand danger auquel nous avons été exposés pendant notre tour du monde en catamaran, qui nous a vus naviguer jusqu’en Nouvelle-Zélande avant un retour par l’Afrique du Sud ? On me cite volontiers le gros temps au large, la chute par-dessus bord, ou encore la piraterie. A la surprise de mes interlocuteurs, je réponds toujours qu’il s’agit plutôt des grains puissants subis au mouillage, généralement en deuxième partie de nuit, et plus particulièrement dans l’ouest du Pacifique. Ce sont eux qui m’ont laissé les plus mauvais souvenirs. A trois reprises au moins, ils auraient pu drosser notre voilier à la côte, malgré un mouillage précautionneux pris dans les règles de l’art…
Histoire d’une fortune de mer dont nous nous sommes sortis, seuls, mon petit équipage familial et moi, dans un coin paumé de l’archipel des Ha’apai. Vous savez, celui que j’appelle "l’archipel dangereux". Souvenirs…
Des îles, des îlots, des récifs à fleur d’eau. Beaucoup de récifs. Du courant, souvent fort. Et des brisants, omniprésents sur la ligne d’horizon, où que ...

Article paru dans le numéro 174. Pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article