salon nautique

Sylvie Ernoult - En pleine tempête, elle garde le cap

Créez une alerte e-mail sur le thème "salon nautique"

Cette année, au cas où la résolution de l’équation commercetechnique-logistique-sécurité-management-économie-politique lui deviendrait trop évidente, s’ajoute depuis mars dernier l’inconnue sanitaire. Pas de quoi lui faire perdre son dynamisme à toute épreuve. Un trait de caractère qui n’a d’égal qu’un optimisme communicatif, deux qualités précieuses en cette période pour le moins tourmentée. Vous l’avez peut-être croisée sur les quais du Vieux Port de Cannes. En incontournables pantalon et veste pastel, ses cheveux blonds balayés par le vent apparent créé par sa démarche énergique, Sylvie porte ses dossiers sous un bras, téléphone portable collé à l’oreille opposée. Aucun doute, elle dirige cette entreprise à taille variable de main de maître. L’équipe compte huit permanents tout au long de l’année – hors services support de Reed, la maison mère – mais ce sont des centaines de personnes qui s’affairent sur les quais du port azuréen début septembre, après des mois de travail intense. Autant dire que ses vacances d’été, elle les prend un peu plus tard, à l’automne. Une courte saison de répit avant de (déjà) préparer l’édition suivante. Elle écume alors les Caraïbes en cata de location. Du pur bonheur en famille, rien de mieux pour se ressourcer !

Car, s’il y a une ligne de foi dans le parcours professionnel connoté « luxe et international » de cette « touche-àtout », comme elle se définit elle-même, ce sont bien les bateaux. Des plus petits aux plus grands, des paquebots à voile Club Med à Stardust – ancien grand loueur racheté par Sunsail en 2000 –, ils sont omniprésents. Elle a participé à l’avènement des multicoques sur le marché de la location. Séquence nostalgie au souvenir de l’évolution décisive dans le monde de la plaisance que représentaient alors le Marquises 56, le Lagoon 57 et autres Privilège. Sylvie considère l’offre actuelle un brin stéréotypé : pas étonnant après avoir vécu une époque aussi foisonnante ! Parallèlement, en presque 30 ans de nautisme, elle en connaît tous les ressorts et les acteurs. Elle conserve des amitiés durables et un carnet d’adresses solide, un atout majeur pour gérer son « usine à gaz », comme elle en sourit si souvent.

Alors, à quelques semaines de l’ouverture de l’édition 2020, comment cette hyperactive vit-elle le climat d’incertitude qui pèse sur tout un secteur ? Avec le volontarisme qui la caractérise et la nécessaire souplesse demandée par sa fonction, serait-on tenté d’écrire. ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article