Catamaran

GUNBOAT 80 - Plus vite que le vent

Créez une alerte e-mail sur le thème "Catamaran"

On ne change pas une équipe qui gagne, c’est bien connu… C’est donc le même triumvirat – VPLP/Le Quément/Chedal Anglay – que celui du 68 qui est à la manœuvre ; la silhouette est identifiable immédiatement et répond à l’effet de gamme souhaité. Mais le Gunboat 80 est loin d’être une simple homothétie du 68…

1- A l’image des multicoques de course au large les plus pointus signés VPLP, le mât a été légèrement reculé (2 %), et passe sur le roof. La grand-voile, plus petite proportionnellement, garde ainsi un profil parfait même arisée. 
2- Les voiles d’avant, dont des J2 et J3 autovireurs, s’adaptent à la force comme à l’angle du vent, sans être gênées par la martingale carbone qui ne dépasse pas, en hauteur, la poutre de compression. 
3- Incontournable sur un Gunboat, le cockpit de manœuvre avant se fait plus accueillant en intégrant plus d’assises, des bains de soleil, et en laissant le choix entre une ou deux portes d’accès à l’intérieur. 
4- Si le traditionnel poste de barre intérieur est toujours au catalogue, l’option moins clivante de deux postes de barre extérieurs est également proposée.

Le roof peut recevoir de 6 à 7 kW de panneaux solaires ou, innovation, un « Fly Lounge ». Non pas un disgracieux et lourd flybridge, mais un espace accessible uniquement à l’arrêt : matelas et dossiers d’assises relevables offrant un autre point de vue sur le mouillage.

250 à 300 m² de voilure au près : le mât du Gunboat 80 n’est pas plus haut que celui du 68, un vrai gage de sécurité. Le surcroît de puissance est trouvé dans la longueur, et surtout le moment de redressement – il augmente de 40 %. Les efforts structurels sont totalement maîtrisés par les architectes et le constructeur ; des cloisons carbone en Prepreg sont intégrées pour assurer un déplacement lège de 29,5 t, dont 10 tonnes de structure.

 

Galley UP ou Galley DOWN ? Le Gunboat 80 offre dans tous les cas une surface utile nettement supérieure à celle du 68, sans rien retirer aux performances.

 

La coque tribord est dédiée dans sa partie arrière à la suite Propriétaire, et dans sa partie avant à l’équipage – lequel dispose ainsi de quartiers à la fois indépendants et fonctionnels. Avec les trois cabines VIP possibles sur bâbord, voilà de quoi accueillir quatre couples et un équipage dans un confort absolu.

 

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article