‹ Retour essai

NEEL 43 - Trois coques pour le meilleur ?

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Depuis maintenant 10 ans, NEEL propose sa propre vision du multicoque de croisière, à savoir un trimaran coiffé d’une large nacelle. Le concept développé par Eric Bruneel, bien accueilli par les amateurs de grand voyage et de performances, est désormais incontournable dans l’univers des bateaux à plusieurs coques. Le dernier modèle lancé de la gamme voile est le NEEL 43 – il remplace le 45. Nous avons pu l’essayer à La Rochelle dans d’excellentes conditions météo.

Lieu de l’essai : La Rochelle, France
Conditions : vent d’est-nord-est 12 à 20 nœuds, mer peu agitée


 

Un ciel tout bleu et un vent de terre solidement établi : que demander de plus lors d’un essai sous voile ? A bord de ce trimaran, un seul moteur à démarrer – un Volvo de 50 CV. Un propulseur est en place dans l’étrave de la coque centrale, mais il n’est pas nécessaire pour notre manœuvre au bout d’un quai dégagé. On note le dièdre relativement faible des flotteurs : le 43 ne se dandine pas d’un bord sur l’autre et restera bien à plat au mouillage. Les flotteurs sont sensiblement angulés. Ils sont étroits à la flottaison, mais leur volume est augmenté par des bordés extérieurs très arrondis. Côté appendices, un quillon réalisé en monolithique sur la coque centrale et un unique safran. Si les coques et le pont sont réalisés dans des matériaux classiques et largement fiabilisés – sandwich mousse/verre quadriaxial/polyester et vinylester et renforts carbone –, de nombreuses pièces non structurelles dans les aménagements comme des contremoules adoptent un sandwich qui intègre un tissu verre/lin de 300 g/m2 et une âme en liège. Chez NEEL, le cap est donc pris vers l’utilisation ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article