‹ Retour essai

Native 38 : le trimaran de retour du futur

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Les trimarans de Richard Newick sont entrés dans la légende, cette reconnaissance signifie-t-elle que leur nombre est définitivement limité à la flotte de collection existante, ou des remises en chantier sont-elles probables ? L’avenir le dira, mais nous avons voulu profiter du lancement d’un modèle Native 38’ restauré pour envisager une réponse positive à cette hypothèse et procéder à un essai (presque) comme s’il s’agissait d’une unité contemporaine.

Le sorcier du Maine (surnom de Dick Newick) est un Ocean Surfer !

En 1979, lorsqu’il reçoit la commande de Moxie (50’, futur vainqueur de la transat 1980 et 3e trimaran Newick de Phil Weld après Gulfstreamer et Rogue Wave), Dick a quitté St Croix, l’île des BVI qui a vu maturer sa pensée architecturale et naître ses premiers trimarans. Il vit maintenant dans l’île de Martha’s Vineyard et anime un groupe qui influence architectes, coureurs et constructeurs de la côte est des USA, le chaudron bouillonnant de la créativité mondiale de l’époque. A la fin des années 70, Newick est unanimement reconnu par un petit sérail de coureurs (surtout américains et français), auquel se mêlent quelques journalistes spécialisés et un noyau de touche-à-tout éclairés. Les succès en course des Newick frôlent pourtant le malentendu, car la production de l'architecte n’est pas tendue vers ce but, il s’agit plus d’accomplissement personnel. Son interprétation visionnaire des lignes d’eau héritées du passé polynésien, à la fois intuitive et calculée, se combine avec une expérience directe de l’eau vive (en 1955, Dick Newick sillonnait l’Europe du Nord en kayak !). L’appropriation immédiate et magistral...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article