‹ Retour essai

Nautitech 47 Power - Un comportement marin remarquable

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Si la première sortie du Nautitech 47 Power date de janvier 2018, ce powercat a eu droit il y a quelques mois à un profond restyling des aménagements et à un poste de pilotage intérieur. Bref, c’est presque une nouveauté que nous avons pu tester sous le soleil de Floride.

Ce modèle est une première pour le chantier Nautitech – basé à Rochefort, au sud de La Rochelle, France (EN) – puisqu’il s’agit du premier catamaran à moteur pour cette marque créée en 1994. Le constructeur et son architecte attitré, Marc Lombard, ont décidé de partir de la base d’un modèle voile, le très réussi 46 Open. Un parti- pris plutôt malin sur le plan des investissements puisqu’on (ré)utilise une bonne partie des études, des moules, de l’outillage, etc. La silhouette du 47 rappelle donc logiquement celle du 46 Open – en version Fly –, soit des coques plutôt fines, un rouf assez court sur l’avant et une largeur importante – respectivement un mètre et 0,5 m de plus si on les compare à celles de l’Aquila 44 et du 48. Un design moins « motonautique », mais qui reste élégant en version flybridge avec son arceau/ bimini (option). Reste que la transformation d’un catamaran à voile en powercat n’est pas aussi simple. Le bureau d’études et l’architecte sont contraints de renforcer considérablement la structure, de caser des moteurs de 300 CV là où on montait des bien plus modestes 40 CV, et enfin de redessiner le tiers arrière des carènes – encombrement des blocs moteur, réparti...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article