‹ Retour essai

UN CATALAN QUI DÉCOIFFE

Publié le 01 juin 2006 à 0h00

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Aficionados attention ! Le "grand tourisme" néo-zélandais débarque en France ; après un an d’études à Canet-en-Roussillon un "turissimo" profondément remanié vient d’être mis à l’eau. Cosmétique tapageuse, silhouette sportive, gréement élancé, le BMS 33 Racing ne passe pas inaperçu.

Malcom Tennant, architecte de multicoques

Si les noms : After Burner, High Octane, Blade Runner ou Crazy Horse n’évoquent rien pour vous, il faut consulter d’urgence le site Internet de Malcom Tennant (et les liens associés). Gourou incontesté de la vitesse sur deux coques dans l’hémisphère sud, Malcom a essaimé plusieurs centaines de ses productions dans toute la Nouvelle-Zélande où ces bateaux "cultes" font l’objet d’une véritable dévotion. De nombreux rassemblements s’organisent spontanément lors des fins de semaine, ils ont pour but de célébrer en équipages une nouvelle liturgie où la vie semble commencer à vingt nœuds entre runs sur une coque et barbecues.

Essai BMS 33

Cette ligne vous dit quelque chose ? Gagné, le BMS 33 est un "turismo", mais profondément remanié.

Le chantier BMS

Pascal Cantieran et Denis Ranjard sont les anciens responsables livraisons et achats du chantier Catana. Ils exercent aujourd’hui leurs compétences dans une activité de boat management, mais la production leur manquait. La rencontre avec Bob Fisher (patron d’Avenir Composite et grand Mamamouchi de l’infusion) qui disposait du moule du Turissimo acheva une série de consultations préalables au lance...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article