‹ Retour essai

Rapier 550 L’explorateur d’innovations

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Depuis plusieurs mois, nous attendions, intrigués, la présentation du Rapier 550. Broadblue en a confié le design à Darren Newton (et Nick Bailey), qui en a aussi assuré la fabrication dans le chantier Multimarine. Ces informations conjuguées à un cahier des charges pointu auguraient d'une réalisation assez exceptionnelle. Nous nous sommes rendus à Portsmouth pour l'essayer pendant 2 jours lors de la fameuse course Round the Island Race (autour de l'île de Wight), qui rassemble plus de 1500 bateaux.

Broadblue, une ambition renaissante !

L'Angleterre fait partie du club très fermé des pays pionniers redécouvreurs des multicoques. Pat Patterson (Heavenly Twins), Tom Lack (Catalac), les frères Prout (Snowgoose), James Wharram puis Derek Kelsall et Nigel Irens ont été les porte-drapeau de cette aventure qui a permis de défricher d'innombrables voies architecturales, en course comme en croisière. Fin 90, ce mouvement s'est peu à peu étiolé, jusqu'à connaître une crise profonde ; la plupart de ces "catas anglais" étaient à bout de souffle sur le plan commercial. Pourtant, la relève était bien là (Multimarine en est un des leaders), probablement masquée par l'étonnante croissance des productions françaises. Mark Jarvis a lancé Broadblue dans le milieu des années 2000 en s'appuyant sur une solide expérience de businessman, de navigateur et de professionnel du nautisme. Les Broabblue 345 et 385 furent d'abord construits en Chine, sous licence, avec l'aide technique de Darren Newton, avant d’être rapatriés en Pologne. Puis il y eut le très réussi et trop discret Format 400 (un catamaran semi-open présenté au Salon des Multicoques et au Grand Pavois 2009, essai dans Multicoques Mag 1...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article