‹ Retour essai

OUTREMER 4X La déclinaison sportive d'un best-seller

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Les constructeurs automobiles ont toujours confié leur image de marque aux modèles sportifs. La Golf de Volkswagen ou la 205 de Peugeot, de même que l’Impreza de Subaru ou la Lancer de Mitsubishi n’auraient connu une telle diffusion sans leurs versions sportives devenues les locomotives de la communication maison. Les ateliers courses modifiaient en profondeur les exemplaires engagés en compétition au point que seules leurs silhouettes rappelaient le modèle d’origine, avec une réussite certaine !

Dans le nautisme, aucun constructeur ne dispose de moyens comparables pour cultiver ce lien entre compétition, croisière et futurs acheteurs, d’autant que la catégorie "rallye-pro" n’existe pas en courses de multicoques, où l’on passe directement à la F1 ! Malgré ces différences d’univers, le chantier Outremer, qui a toujours revendiqué ses gènes sportifs, s’inspire de cette culture de marché avec une déclinaison survitaminée de son 45’ : le 4X.

Essai Outremer 4X

Un mât et des cloisons carbone ; une poutre de compression/bout-dehors également en fibre noire, un gréement textile et des voiles (très) optimisées. Voici la recette d'une version sportive réussie.

Un aboutissement logique

Les 38’ et 40-43’ dessinés par Gérard Danson (créateur d'Outremer) correspondaient au profil de versions "croisière rapide" à la française et incarnaient parfaitement ce concept de GTI nautique des années 90, l’architecte constructeur signait là des modèles inspirés qui reçurent un accueil enthousiaste de la part des amateurs éclairés. Les coûts de production élevés de ces bateaux "simples" liés à leur fabrication artisanale les cantonnèrent à une époque aujourd'hui révolue. Leur concepteur éprouvait de la ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article