‹ Retour essai

Lagoon 52 : Une évolution audacieuse

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

L'arrivée du 400 en 2009 avait poussé le 410 vers la sortie. La génération des 450 et 560 inaugurant des volumes très créatifs et l’apparition du design intérieur Nauta a fait de même avec le 500, pris en tenaille entre ces deux champions de la vie à bord. Le Lagoon 52' vient remplacer son aîné avec un plan de voilure innovant. Révolution ou évolution ?

Petit retour vers le futur

Les monocoques IOR des années 70 arborent des génois hypertrophiés. Les halfs, one tonners et autres maxis payent ainsi leur tribut à une jauge qui avantage cette configuration, mais ils ont aussi compris que la surface déployée en avant du mât n’est pas perturbée par l’espar, CQFD ! Les monocoques de croisière s'engouffrent dans la brèche en dépit d'une manoeuvrabilité douteuse consécutive à l'accastillage inapproprié de l’époque. Les quilles, courtes (de corde) et profondes en vogue, renforcent l'inadaptation de ces "foudres de guerre" à la croisière côtière et à l’échouage, pourtant pratiqués par la majorité des utilisateurs. Contemporains, les catamarans Snowgoose (de Prout) faisaient un tabac parmi les navigateurs britanniques qui ne cessaient de faire l'éloge de leur grand-voile tronquée (c'est ainsi qu'elle apparaissait dans les années 80 !), de leur faible tirant d'eau et de leur largeur modérée qui leur permettait d'émigrer vers les latitudes clémentes de la Méditerranée en empruntant le gastronomique canal du Midi. Le message envoyé par Phil Weld remportant l'Ostar 80 avec le 50' Newick MOXIE doté d’un gréement qu'il qualifiait lui-même de "...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article