‹ Retour essai

CATANA 50' : "à la (re) conquête de L'ouest"

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Après une réduction momentanée de la voilure en 2004, le chantier à l'effigie du sabre japonais (le katana est l'arme emblématique des samouraïs) retrouve sa combativité et nourrit à nouveau une prestigieuse image ; la gamme semble se resserrer autour du modèle 50', entre le 43' et le futur luxueux 65'. Les clients de la marque continuent de créer la légende derrière Bruno Nicoletti (deux tours du monde par les latitudes sud avec un 44' et un 470) en fréquentant l'Antarctique (DOUBLE MAGIC, un 431') et la Patagonie (WILDLIFE, un 47'), on parle même d'un Catana custom (de 90'!) dans le passage du Nord-Ouest !

Un cahier des charges participatif

Lors de l'élaboration du projet global, une enquête auprès des propriétaires de la marque permit de recueillir d'innombrables avis, suggestions et retours d'expérience. De cette manne compilée par les cerveaux maison (architecte, bureau d'études, marketing) s'est dégagée une synthèse représentative des valeurs Catana, enrichie de tendances nouvelles : une définition haut de gamme qui relègue les premiers modèles au rang de viatiques pour spartiates.

Essai Catana 50

Une très belle ligne pour le nouveau né de chez Catana.

Un bateau de sybarite

L'ambition d'un catamaran de propriétaire offrant les prestations d'un petit yacht tout en restant consensuel et ancré dans la philosophie du chantier est clairement affirmée. L'analyse de l'inventaire standard évoque les anciennes versions 2 upgradées (472-582). L'idée d'un multicoque à vivre sous toutes les latitudes : solide, marin, doté d'une grande autonomie et apte à faire route au moteur ou à la voile par (presque) tous les temps semble être le pivot du projet 50'. Pour être atteint, cet objectif doit viser l'excellence dans l'ensemble des postes, je vous invite à une visite détaillée.

Essai Catana 50

Lors de nos e...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article