‹ Retour destination

Les Baléares, un éden accessible

Publié le 01 juin 2016 à 0h00

Les Baléares, et particulièrement Ibiza, ont la réputation d'être des îles fabuleuses pour faire la fête… Mais il serait dommage de limiter à cela ces merveilleuses îles aux criques nombreuses et aux eaux chaudes accessibles facilement, par la mer comme par les airs !

CARNET DE BORD

A la croisée des chemins des cultures espagnole, anglaise et française, sans compter l’empreinte de la culture sarde ou maure, les îles Baléares sont au carrefour des voies maritimes connues depuis l'Antiquité. Baignées par les eaux chaudes de la Méditerranée, ces îles offrent plus de 300 jours d'ensoleillement par an, et, d'Ibiza à Formentera en passant par Majorque et Minorque, chacune propose une culture, une ambiance et des caractéristiques bien personnelles. Situées à l’est des côtes espagnoles, les îles Baléares sont un véritable paradis pour les amateurs de voile. On y trouve de magnifiques plages, des baies exceptionnelles et des criques, ou "calas", quasiment inaccessibles par la terre à découvrir au gré de vos envies. Entre les quatre îles principales, c'est une multitude de ports et de mouillages parfois solitaires qui s'offriront à vous, même en pleine saison.

ITINERAIRE TYPE

Afin de projeter votre séjour, voici quelques exemples de circuits qui vous permettront de découvrir les multiples visages de ces îles.

MINORQUE / MENORCA

Après une courte navigation, Minorque vous offrira un décor vraiment différent. Plateau peu élevé, falaises découpées verticalement dans une roche blanche ou ocre brûlée, peu boisé. Il vous faudra parvenir assez près de ses côtes pour en distinguer ses amers remarquables, d’autant plus que, la température estivale aidant, vous rencontrerez sans doute quelques bancs brumeux. Un seul mont visible du large et de tous les abords de l’île : le Monte Toro, culminant péniblement à 358 m… L’île la plus ventée de l’archipel offre sur cette façade une splendide succession de calas et de rias profondes où chaque multicoque trouvera son bonheur, si le mistral ou la tramontane ne vient à se lever avec force. C'est tout particulièrement dans cette zone que vous devrez vous informer régulièrement de l’évolution de la météo, en observant entre autres l’évolution de la houle de nord-ouest, annonciatrice de vent fort. Ciudadela sera sans doute votre première escale à Minorque. Il s'agit de la plus belle ville de cette île, de par son architecture typiquement espagnole datant d’une époque où elle en fut la capitale (jusqu’au XVIIIe siècle). Si vous prévoyez de ne flâner que dans une seule cité minorquine, optez pour cette vieille ville perchée au-dessus de son profond fjord blanc. Le port est étroit, et peu de places sont disponibles en saison. Observez bien la cala située à mi-parcours dans la passe d’accès, il y aura peut-être une place libre à votre goût… Attention cependant avant de décider d'y escaler, il faudra bien écouter la VHF sur le canal 16. En effet, il s'y passe parfois des phénomènes météo appelés "rissaga", qui peuvent vider l'eau du port ou faire des variations de hauteur d'eau de 60 cm à plus d'un mètre en quelques minutes... Avant d'arriver à Mahon, vous devez absolument passer une nuit à la Cala Es Grao. Deux mouillages sont possibles : dans le sud de l’isla Colom ou à proximité du petit hameau de pêcheurs, devant la plage, sur fond de sable. Ne passez pas par l’ouest entre l’Isla Colom et la côte, la passe est totalement ensablée… Enfin, Mahon est la capitale de l’île, cachée au fond d’une immense rade étroite de plus de 3 milles de long. Il ne s’agit plus d’un abri, mais d’un chapelet de calas en zone urbaine. Il y a plusieurs possibilités d’amarrage à quai, mais ceux-ci sont bien souvent totalement encombrés en période estivale. Gardez votre sang-froid, attendez au mouillage s’il le faut, ce ne sont pas les endroits qui manquent. Par contre, attention aux allées et venues incessantes des cargos, caboteurs et autres ferries, et sachez qu'il n'y a que deux stations pour faire le plein de fuel : Mahon et Cuidabela.

MAJORQUE

Située à quelque 30 milles au sud-ouest de Minorque, Majorque est la plus grande des îles des Baléares. On y trouve le parc naturel de Cabrera, où, à l'époque de Napoléon, plus de 9 000 soldats français furent déportés et vécurent dans des conditions extrêmes – le ravitaillement arrivant seulement par bateau. Au bout de cinq ans, il ne restait que 3 600 survivants, qui furent libérés. Un monument rend aujourd'hui hommage à ces 5 000 morts… Au nord de Cabrera se trouve la "Cova Blava", la grotte bleue aux eaux translucides et d'un bleu exceptionnel au coucher du soleil. Très romantique ! Ne manquez pas non plus Cala Mitjana à l'est de Majorque. Cette crique a longtemps été fermée par une chaîne, pour que son propriétaire – un ami intime de Franco – puisse jouir seul de ses eaux turquoise. En 1976, avec l'avènement de la démocratie, la chaîne fut enlevée, et on peut maintenant en profiter à loisir. Au-delà de ces baies exceptionnelles (on peut aussi ajouter Pollensa, Alcudia et bien sûr celle de Palma), on trouve le port de Palma, offrant tous les services indispensables.

Destination Baléares : merveilleux voyage en catamaran

Cabrera sur Majorque, à ne manquer sous aucun prétexte !

IBIZA ET FORMENTERA

Ibiza et Formentera forment un véritable archipel nommé par les Grecs "îles Pityusae" (îles aux Pins) et composé de plusieurs dizaines d’îles et îlots rocheux. Ibiza est la fière cité blanche, édifiée autour de sa cathédrale perchée à 103 m de haut sur le flanc sud-ouest de la baie. Ibiza, particulièrement touristique, propose deux marinas modernes pour "loger" votre multicoque : Marina Botafoch et Marina Porto Nuevo. Ne comptez pas y être accueillis les bras ouverts, mais plutôt la main tendue pour recevoir le prix de votre amarrage ! Les services offerts sont en revanche tout à fait corrects et vous permettront de laisser votre bateau bien gardé tandis que vous escaladerez les ruelles de la vieille ville sous un soleil de plomb… Et nous pouvons vous garantir que vous ne regretterez absolument pas la balade, tant cette ville a de merveilleux endroits à vous faire découvrir ! Une grande crique, Cala Talamanca, vous permet de rester au mouillage à coté de la ville d'Ibiza. Attention cependant de ne pas se risquer au fond de la Cala, il n'y a pas de fond… Les plus aventureux iront au nord-ouest de l'île et seront forcément surpris de découvrir des mouillages solitaires et absolument silencieux ! Formentera est considérée comme la septième plus belle plage de la Méditerranée, une île avec les couleurs des Caraïbes, sable blanc, eaux turquoise et transparentes. On n'y trouve qu'un seul port (Savina) avec deux marinas (Formentera et Club Nautic). Pendant les mois d'été, les places son très sollicitées, mais il y a possibilité de rester au mouillage devant le port. Attention aux allers et retours des nombreux bateaux de passagers qui relient Ibiza et Formentera, provoquant des vagues plutôt désagréables. Cala Saona, Las Isletas, Espalmador (avec des bouées pour le mouillage) ou d'autres calas comme Racó de Sa Pujada vont vous surprendre par leur beauté, qui vous invitera à revenir une prochaine année.

Destination Baléares : le catamaran id_al pour d_couvrir

Sur Formentera, la Cala Racó de Sa Pujada.

LES BALEARES PRATIQUES

S'y rendre :
Si vous aimez les belles navigations et les quarts de nuit, vous pouvez au choix envisager de partir des ports du Languedoc-Roussillon ou de la Costa Brava (Barcelone), ou encore des ports de la côte varoise, par exemple. Mais attention, la distance à parcourir pour atteindre les Baléares n'est pas négligeable, de Barcelone à Minorque ou Majorque, la distance est de 90 milles, et Ibiza est à 120 milles. De Marseille à Minorque, il vous faudra naviguer plus de 200 milles ! Autre solution : louez sur place, où l'offre est riche, et profitez simplement de votre croisière.

Météo :
Le climat est méditerranéen, chaud l'été et agréable en mi-saison. En été, les îles Baléares bénéficient principalement de régimes de brises thermiques : brise diurne se levant en fin de matinée doucement pour finir en fin d’après-midi, parfois même assez violemment (20 à 25 nœuds). Cependant, le vent de nord, nord-ouest (mistral-tramontane) peut sévir sur plusieurs jours ; il sera sensible surtout sur Minorque et sur la façade nord, nord-ouest de Majorque.

Formalités :
Les Baléares sont espagnoles, et s'appliquent donc pour y séjourner les mêmes règles que dans l'Union européenne. Le parc naturel de Cabrera exige une réservation (gratuite) par Internet pour passer la nuit sur bouée. A faire longtemps à l'avance, car, en haute saison, les places sont très sollicitées. Le mouillage et la pêche sont interdits à Cabrera.

Monnaie :
L'euro est la monnaie, et les cartes de crédit sont acceptées partout.

Les loueurs sur place :
Catamaran Center - Dream Yachts Charter - The MedCat Company - Mallorcanautic - Velos Menorca…

Destination Baléares : eau turquoise autour du catamaran

Des eaux limpides bordent l'archipel des Baléares : un vrai bonheur pour les passionnés !

Partagez cet article

Louez un catamaran pour cette destination