Voyage

Escale en Afrique du Sud, l'autre pays du catamaran

Publié le 24 mai 2018 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Voyage"

Depuis le début des années 2000 et l'apparition d'événements de piraterie en mer Rouge et au nord-ouest de l'océan Indien, l'Afrique du Sud devient une escale incontournable pour tous ceux qui souhaitent rejoindre l'Atlantique et finir leur tour du monde. Le sud du continent africain étant un passage obligé, il voit donc le nombre de bateaux y faire escale augmenter, dont de plus en plus de catamarans. Venus de Madagascar, de La Réunion ou de Maurice après une traversée de l'océan Indien, la plupart des voiliers tourdumondistes font escale en Afrique du Sud. Mais il ne faut pas oublier ceux qui descendent d'Europe ou arrivent d'Amérique du Sud, comme du Brésil ou de l'Argentine, et qui s'arrêtent aussi dans la zone…

 P'tit Filou au mouillage. Le catamaran est maintenant en vente…

De novembre à mars, une véritable transhumance de voiliers sillonnent la côte est de Richards Bay à Cape Town pour rejoindre l'Atlantique Sud, attendant la bonne fenêtre météo entre deux escales : Richards Bay, Durban, East London, Port Elizabeth, Mossel Bay... pour citer les principales. Beaucoup sont des marinas ou des yacht-clubs, mais il existe aussi quelques mouillages sympathiques dans la région. Il est intéressant de prendre sa carte au Zululand Yacht Club à Richards Bay – c'est une formalité très facile –, ce qui vous permettra par la suite de bénéficier de meilleurs tarifs dans les autres yacht-clubs, dont celui de Cape Town. Certaines marinas ont des difficultés à héberger les multicoques. C'est notamment le cas à Port Elizabeth. Il ne vous ...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article