‹ Retour destination

Polynésie – louer au paradis

Voilà, les jours ont affreusement raccourci, les températures dramatiquement chuté. C’est décidé, vous allez fuir le froid de l’hémisphère nord et vous louez un catamaran en Polynésie. Pas la Polynésie des géographes, qui va d’Hawaï à la Nouvelle-Zélande. Non, la Polynésie dite parfois "traditionnelle", celle des langues polynésiennes, des Va’a, des tiki, du mana, et du ma’a. Alors Fiu le gris, le froid, la routine du boulot. A vous les plongeons sans frisson dans l’eau chaude et bleue des lagons, la faune aquatique miraculeuse, les plages de sable blanc surmontées du vert de la végétation luxuriante puis du gris anthracite des reliefs volcaniques. Comme la douceur de vie et l’hospitalité des Polynésiens ne sont pas des légendes, en un mot, c’est le paradis sur terre ! Mais la Polynésie, c’est grand. Impossible de tout faire en quelques semaines. Alors comment s’organiser pour en profiter au mieux ?

CARNET DE BORD

Tout d’abord, on ne part pas à l’autre bout du monde à l’improviste. Papeete est à 18 000 km de Paris, 6 500 km de Los Angeles, 9 500 km de Tokyo et 6 000 km de Sydney. Les billets d’avion sont chers, voire excessivement chers, si vous les prenez au dernier moment, les vols si peu nombreux qu’ils sont souvent complets des semaines à l’avance, et l’offre de location de multicoques pas illimitée, et donc mieux vaut réserver sa place. Surtout au meilleur tarif. Retrouver les traces de Gauguin, Brel, ou encore Fletcher nécessitera plus de deux ou trois semaines de location. Mais nul doute que vous aussi tomberez immédiatement sous le charme er reviendrez plusieurs fois visiter cet archipel mythique, aussi vaste que l’Europe. Alors, tout comme vous ne faites pas la Grèce, les Baléares et les fjords norvégiens le même été, il en est de même en plein milieu de l’océan Pacifique. Parce que la Polynésie, ce n’est pas un seul et unique archipel, mais cinq : les Marquises, les Tuamotu, les îles de la Société, les Gambiers et les îles Australes. Les distances entre eux sont suffisamment conséquentes pour se limiter à un seul, et il y a de quoi faire, sur chaque période de location. De l’archipel des Gambiers au sud-est à Maupiti tout à l’ouest, ou des Marquises à Rurutu, les distances frôlent les 1 000 milles. Bareboat, avec skipper, avec équipage ou à la cabine, toutes les solutions sont bien sûr possibles, mais sachez que l’image paradisiaque de ces archipels ne doit pas faire oublier la rigueur de navigation nécessaire à votre sécurité : passes étroites, courants parfois forts, balisage quasi inexistant, a fortiori la nuit, grains orageux à certaines saisons…

Située en 8° et 27° de latitude sud, la Polynésie bénéficie d’un climat tropical agréable toute l’année, avec une saison plus fraîche de mai à octobre, durant l’hiver austral. Etant située dans l’hémisphère sud, n’oubliez pas que, plus vous serez nord, plus vous aurez chaud ! La saison cyclonique, chaude et pluvieuse, qui épargne théoriquement les Marquises, dure de décembre à avril. De septembre à mai, l’alizé de sud-est, soufflant régulièrement entre 15 et 20 nœuds, prédomine. Une bonne raison d’effectuer des parcours à dominante nord-sud, ou en tout cas d’éviter de vouloir revenir des îles Sous-le-Vent vers Tahïti ! Attention, de juin à août, au cœur de l’hiver, le tempétueux maaramu dépasse souvent les 30 nœuds. Les températures varient peu tout au long de l’année : 22 à 32° pour l’air, 26 à 28° pour l’eau. Seules les îles Australes, plus au sud, font quelque peu exception, le thermomètre extérieur pouvant descendre jusqu’à 18 degrés entre juillet et septembre, et même 23° dans le bleu des lagons… ce qui reste encore acceptable ! Des conditions idéales pour profiter des mouillages parmi les plus beaux du monde, et cela tombe bien, car il existe peu de marinas, quand bien même il serait dommage d’aller s’y enfermer quand on peut tous les soirs jeter l’ancre dans un décor de carte postale.

ITINERAIRES TYPES

Archipel le plus connu sans doute, le plus visité, le mieux équipé en termes d’infrastructures, les îles de la Société comprend deux ensembles d’îles dont la dénomination éclairera tout de suite le marin que vous êtes sur le sens météo à donner à votre croisière. En effet, on distingue l’ensemble des îles du Vent, que sont principalement Tahïti, Moorea et Tetiaroa, de celui des îles Sous-le-Vent, qui regroupent Bora-Bora, Tahaa, Huahine et Raiatea. C’est sur cette dernière île que sont basés les principaux loueurs, avec à portée de quelques milles les sites les plus emblématiques du rêve polynésien. Pour une semaine, vous ne vous éloignerez peut-être pas tellement plus loin de votre base que Huaine et Tahaa. Huaine, l’île en forme de femme couchée dans son lagon… magique. Deux semaines vous permettront de pousser jusqu’à Bora-Bora, le joyau du Pacifique. Enfin, trois semaines vous permettront d’atteindre Maupiti, plus excentrée, plus authentique peut-être, car plus à l’écart des flux touristiques. Notez bien que ces derniers restent néanmoins, vu la localisation, toujours raisonnables par rapport à ce que l’on peut connaître dans l’arc caribéen ou en Méditerranée. Une idée originale pour les plus sportifs, louez une cabine ou un catamaran rien que pour vous et participez à la fameuse Tahiti Pearl Regatta ! Une manière ludique et festive de découvrir les îles Sous-le-Vent. Pour la prochaine édition, prenez vos agendas, rendez-vous du 7 au 12 mai 2019.

Vous trouverez également à louer au départ de Papeete. Le tour de Tahïti et celui de Moorea feront votre bonheur le temps d’une à deux semaines. Mais Papeete peut aussi servir de base de départ pour des vacances un peu plus longues, un peu plus lointaines. Vers là où il sera beaucoup plus difficile de trouver des multicoques à louer, surtout en bareboat. Ainsi encore plus exotique et plus dépaysant est le détour vers les Gambiers et les Marquises. Y aller en avion est déjà un voyage au sens authentique du terme. L’isolement de Mangareva, réserve perlière de toute la Polynésie et plus beau lagon du Pacifique, vaut tous les sacrifices. A l’opposé géographique de l’archipel, si les Marquises ont séduit tant de célébrités ou de gens devenus célèbres, de Herman Melville à Jacques Brel, c’est sans aucun doute grâce à leur charme virginal, leur relief brut d’origine du monde, leurs traditions culturelles restées authentiques à l’écart du toursime de masse. Royaume des tiki sur la terre et des plongeurs sous la mer, des six îles qui composent les Marquises (Hiva Oa, Nuku Hiva, Ua Pou, Ua Huka, Thuata et Fatu Hiva), vous ne reviendrez peut-être jamais. En tout cas, pas indemne. Pour ce qui est des Tuamotu, c’est depuis Papeete que vous les atteindrez le plus facilement, et notamment Rangiroa, situé à 180 milles, et dont le lagon est tellement grand que toute l’île de Tahiti pourrait y tenir. Au sud, Rurutu met les îles Australes à plus de 300 milles. Des voyages hors des sillages battus qui nécessitent une bonne préparation et une excellente couverture météo, mais dont vous vous souviendrez toute votre vie.

Polynésie pratique

S'y rendre : La Polynésie est tout simplement au bout du monde (17 000 km de l'Europe – 7000 des USA)… Le vol pour approcher le paradis est long, très long !

Décalage horaire Papeete / Paris (-11/12h) – New York (-6h) – Los Angeles (-3h) – Sydney (+3h).

Prix des billets d’avion : A/R vers Papeete depuis Paris 1 500 euros, New York 1 200 euros, Los Angeles 1 000 euros, Sydney 800 euros environ.

Quand : La Polynésie, c'est quand vous voulez… Les alizés soufflent de manière constante, et les températures de l'air comme de l'eau ne varient que très peu. Sachez tout de même qu'il y a deux grandes saisons :

- de novembre à avril, la saison dite "des pluies", avec un climat humide et chaud.

- de mai à septembre, la saison sèche, un peu plus fraîche (de 26 à 29°C) et bien ventée. Les intersaisons, avril-mai et septembre-octobre, sont les mois les plus agréables pour naviguer.

Conditions de navigation : Le plus gros danger vient des patates de corail. Il faut faire attention aux différences de couleurs de l'eau, qui annoncent inévitablement un changement de profondeur ou de nature du sol. Il est donc toujours prudent de naviguer avec le soleil bien haut dans le ciel, et si possible dans le dos. Le soleil couchant est un vrai piège, il masque absolument tout à la surface de l'eau. Sinon, pas de marée (30 cm de marnage) et seul le passage des passes demande un peu de bon sens marin…

Monnaie : 1 000 francs Pacifique (XPF) = 8,35 euros = 9,59 US$

Formalités : Visa : pas de visa pour les ressortissants européens, ou les non-européens bénéficiant d’un visa valable dans un pays de l’Union européenne, ni pour les séjours de moins de trois mois pour les ressortissants de pays exemptés de visa (USA, Canada, Afrique du Sud, Brésil, Corée du Sud, Japon, Mexique, Nouvelle-Zélande, Turquie…).

Les loueurs sur place : Archipels - Dream Yacht Charter - Moorings - Sunsail - Tahiti Yacht Charter…

Exemples de prix à la semaine pour la location d’un catamaran: à partir de 2 300 euros pour un 40 pieds, 4 000 euros pour un 45 pieds, 7 000 euros pour un 50 pieds.

Partagez cet article

Louez un catamaran pour cette destination