‹ Retour essai

Bagoù 7.0 - Un catamaran open et électrique

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Construit en contreplaqué époxy, ce petit day-boat est propulsé par deux moteurs électriques. Le plan de pont, complètement ouvert, s’affranchit de cabine. Nous avons pu essayer le Bagoù lors de sa première présentation au public, au Grand Pavois de La Rochelle.

Le Bagoù (bateaux en breton) répond au cahier des charges établi par Jérôme Clément, basé en Bretagne (ouest de la France) ; cet électricien passionné de sports de glisse souhaitait proposer sur le marché un bateau simple et non polluant pour des promenades à la journée. Les plans ont été commandés à Julien Marin, familier des constructions en contreplaqué époxy – ce matériau a été retenu pour sa légèreté et sa facilité de mise en œuvre puisqu’il ne nécessite pas de moules. La configuration catamaran s’est imposée rapidement en raison de ses deux avantages majeurs : excellente stabilité et faible traînée. Le dessin associe des étraves inversées, une largeur à la flottaison modérée des coques (60 cm) et une tonture de pont inversée très prononcée. Ce design original ne séduira pas forcément tous les esthètes, mais il a le mérite de répondre très exactement à de multiples programmes de navigation.

 

Pas de cabine, pour une surface de pont maximum

Premier choix radical, l’absence de cabine. On profite du coup d’une surface de pont inédite à bord d’une unité de 24 pieds. L’accès à bord est facilité par la grande plage arrière centrale – il est même possible d’accueillir à bord un...

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pour lire la suite
achetez l'essai

Prix de l'essai5,00

Acheter maintenant

Partagez cet article