Voiles de St. Barth

Près de 20 multicoques pour la 12ème édition !

Après de belles journées de régates acharnées autour de l’île paradisiaque de St. Barth, les prévisions météo pour la dernière journée de course supposaient une panne totale d’alizé. Le comité de course des Voiles de St. Barth n’a pas eu d’autres choix que de finalement annuler l’ultime régate de l’épreuve. 

Les leaders à l’issue des quatre premières journées de course sont finalement les vainqueurs sacrés dans chacune des huit classes, dont trois composées de multicoques – ils étaient 19 au total !

« On se doutait du scénario du jour, explique Nicolas Ramis, équipier de Pierre Altier à bord de Cry Baby, vainqueur dans la catégorie des Diam 24 OD pour la deuxième année consécutive. C’était un peu téléphoné mais c’est vraiment bien que le comité de course ait tenté de valider une course. Pour notre part, en Diam 24 OD, nous n’avons même pas réussi à atteindre la première marque. Le vent s’est littéralement effondré avant qu’on y arrive. On s’est retrouvé à batailler dans 1 nœud et même à reculer tellement c’est devenu le calme plat ! On est content, c’est top. C’est notre troisième grande victoire cette saison après celles décrochées dans la RORC Caribbean 600 puis la St. Maarten Heineken Regatta. Les copains sont un peu rageux ! L’avantage que nous avons clairement sur nos camarades de jeu, c’est le temps passé sur le bateau. Cela fait une grande différence car on ne peut pas accéder à certaines vitesses ou à certains réglages sans beaucoup naviguer », analyse le Martinois qui a littéralement survolé les débats cette semaine, remportant l’ensemble de cinq manches courues dans sa classe.

Passé tout proche du sans-faute, l’équipage du Multi 70 Zoulou skippé par Erik Maris avec Loïck Peyron à la tactique, a, lui aussi, fait forte impression lors de ces cinq jours de compétition à Saint-Barthélemy, ne laissant échapper que la première régate au profit de Nagla de James Vos. « Une fois encore ça a été un vrai bonheur de participer aux Voiles de Saint-Barth Richard Mille. L’épreuve se déroule sur un plan d’eau étonnant, vraiment idéal pour régater. Les parcours créés par Luc Poupon sont parfaits. Ils obligent à manœuvrer en permanence et à raser les cailloux. C’est fabuleux !, s’enthousiasme Loïck Peyron qui s’impose du même coup au classement CSA Multi Hull et au classement Multi Hull Overall. Sur l’eau, à bord de Zoulou, nous avons un peu manqué de concurrence, il faut bien l’avouer, même si certains de nos adversaires, en HH notamment, se sont très bien défendus. Il n’empêche que nous avons pris énormément de plaisir à être sur l’eau et à exploiter 100% du potentiel du trimaran », ajoute le skipper de La Baule. Pour lui et les autres, le rendez-vous est d’ores et déjà pris du 14 au 20 avril 2024 !

www.lesvoilesdestbarthrichardmille.com 

Articles les plus lus dans cette catégorie

Voir tous les articles

Numéro en cours

MM 225 - juin/juillet 2024

Découvrir le numéro

Abonnez-vous

Toute l'actualité à partir de 3€ / mois

S'abonner au magazine

La vidéo du mois

Notre dernier hit YouTube!

Regarder la vidéo

Le Multihull of the Year

Les résultats 2024

Découvrer les résultats
pour vos achats, consultez

Les petites annonces

Toutes les annonces
A vendre Catana 582
Visible :
Saint Vincent, Saint-Vincent-et-les Grenadines
Année :
2005
880 000,00 ht$
CATANA 58
Visible :
Polynésie Française
Année :
2001
749 000,00 ttc€
Catana 55 2013
Visible :
Le Marin, Martinique
Année :
2013
820 000,00 ttc€