French Riviera - Le rivage béni des dieux

Destination - Méditerranée

A n’en pas douter, ces 60 kilomètres de rivage figurent parmi les plus iconiques au monde. La Côte d’Azur française est internationalement reconnue pour ses artistes, ses célébrités et ses palaces qui ont construit sa légende. Cette zone de navigation, facilement accessible toute l’année, possède également d’autres atouts, à commencer par son territoire azuréen, baigné de lumière et de culture. Mouillages ensoleillés sur fond de montagnes enneigées en hiver et au printemps, jardins tropicaux, chemins côtiers de toute beauté sont autant de prétextes à programmer une croisière sur ce rivage assurément béni des dieux.

Carnet de bord


L’appellation « Côte d’Azur » a été donnée par le poète Stephan Liégiard en 1887, en référence à la teinte bleu azur profond que révèle la mer depuis les collines du rivage. Cette portion du rivage méditerranéen est rapidement devenue un endroit de villégiature réservé aux plus privilégiés grâce au développement de stations balnéaires éminemment chics. Le climat très doux et ensoleillé l’hiver a attiré l’aristocratie et les grosses fortunes à partir du milieu du XIXe siècle. Grâce à l’arrivée de la mode des bains de mer au siècle suivant, la French Riviera devient attirante presque tout au long de l’année souvent pour des prétextes médicaux – grâce à la température de l’eau particulièrement agréable de mai à novembre. Aujourd’hui, la richesse du patrimoine architectural et culturel légué par la longue présence italienne et l’effervescence de l’activité touristique et économique depuis un siècle et demi font de la Côte d’Azur une destination incontournable. Plusieurs sites sont d’ailleurs classés au patrimoine mondial de l’Humanité.
Tandis que des jardins de plantes et de fleurs, des musées et expositions de grands artistes, des châteaux et villas prestigieux, des marchés colorés de leurs fruits locaux et la gastronomie omniprésente promettent de passer des moments inoubliables. Pour les sportifs, il est même possible, au début du printemps, d’aller skier la journée et se baigner le lendemain.
Le marin appréciera la quasi-absence de courants et une météo généralement clémente : l’équipage profitera d’une eau tiède voire chaude à chaque mouillage. Vous l’avez compris, une croisière sur la Côte d’Azur, c’est le farniente assuré dans les eaux turquoise, la pratique de sports nautiques à volonté et une véritable immersion dans l’histoire, le luxe et l’univers de la villégiature...

Navigation

Avec sa multitude de caps, d’îles, de baies et d’anses plus ou moins fermées, il y a toujours un moyen de trouver un mouillage bien abrité des vents dominants d’est ou d’ouest. En plein été, du 15 juillet à fin août, il peut néanmoins s’avérer compliqué de dénicher une place malgré les nombreuses bouées mises à disposition. Pendant cette période, malgré les 15 000 places dont plus d’un millier réservées aux visiteurs, les ports et marinas de la Côte d’Azur sont vite saturés. Au printemps et à l’automne, la météo peut être merveilleuse pour sillonner la côte : dans ces conditions, c’est une navigation idyllique qui vous tend les étraves. Voici un programme réalisable en une semaine :

La Côte d’Azur pratique

Coincée dans le quart sud-est de la France, entre les Alpes et l’Italie, la French Riviera est située sur le 43e degré de latitude nord.
Le territoire n’est pas très grand, mais assez densément peuplé, avec 254 hab/km² (la moyenne est France s’établit à 106 hab/km2). La population habite à 97 % sur la bande littorale. Le nombre de visiteurs et touristes s’élève à 200 000 par jour en moyenne. Avec 48 % de visiteurs internationaux, le poids du tourisme dans l’économie locale représente 15 %, contre 7,5 % en moyenne en France.
Population : un peu plus d’un million d’habitants

Superficie : 4 299 km²

Langues : français – l’anglais est beaucoup parlé

Fuseau horaire : UTC/GMT + 1 heure en hiver + 2 heures en été

Monnaie locale : euro. Les cartes de crédit de tous les circuits (MasterCard, Visa, Visa Electron, Maestro, Cirrus, American Express) sont acceptées dans la plupart des hôtels, restaurants, magasins et centres commerciaux. Vous n’aurez aucun problème à retirer de l’argent aux distributeurs automatiques de billets.

S’y rendre :
En avion :
Nice est le deuxième aéroport de France après Paris, avec 43 pays desservis et 112 destinations en vol direct. 56 compagnies sont représentées, donc toutes les chances de trouver un vol, et même avec changement à Paris qui n’est qu’à 1h30 en avion.
En train :
5 heures depuis Paris-Gare de Lyon

Sur place :
Le réseau de transport local est très dense : on peut compter sur 3 lignes de tram à Nice, 175 lignes de bus et cars, et enfin le TER (Transport Express Régional) qui longe la côte.

Formalités : Un passeport ou un titre d’identité en cours de validité est demandé à l’entrée pour les citoyens de l’un des pays membres de l’Espace économique européen (EEE) sans avoir besoin d’accomplir d’autres formalités particulières. Pour les autres nationalités, un visa ou un titre de séjour en cours de validité est nécessaire.

Météo et conditions de navigation : Avec ses étés chauds et ses hivers doux caractéristiques du climat méditerranéen et plus de 300 jours de soleil par an, la Côte d’Azur est l’une des régions les plus ensoleillées de France. Au mois d’août, les températures grimpent jusqu’à 28 °C en moyenne à Nice. En hiver, elles avoisinent les 14 °C en journée. Le nombre de jours de pluie tout au long de l’année est faible. En été, surtout en juillet et août, le beau temps règne sans partage et les pluies sont donc encore plus rares. Il peut y avoir des périodes très chaudes, avec des pics à environ 35 °C, mais heureusement les brises de mer soufflent le long de la côte. En automne et au printemps – et plus rarement en hiver –, il peut y avoir des périodes très pluvieuses de quelques jours. Quant aux chutes de neige et autres gelées, elles se font très rares. La navigation est plutôt facile, avec des courants n’excédant pas un demi-nœud. Le mistral ne touche pas vraiment cette zone, sauf quand ce vent est appuyé par la tramontane – on peut alors subir un fort vent d’ouest. Les nombreuses et parfois longues périodes de calme peuvent marquer une transition avec les coups de vent d’est qui amènent fréquemment la pluie. Formés par une dépression sur le golfe de Gênes, ces systèmes dépressionnaires méritent d’être anticipés, car ils peuvent être assez violents. Bonne nouvelle : ces régimes d’est ne se mettent pas en place en période estivale. En été justement, il faut attendre la mi-journée pour voir le vent thermique se lever. Il lui arrive d’être assez soutenu, mais le ventilateur « s’éteint » tous les soirs vers 18 heures.

Check météo Côte d’Azur


Température air moyenne min/max : 4 °/29 °
Température eau moyenne min/max : 13 °/26 °
Ensoleillement : 2 700 heures par an
Pluviométrie : 700 mm/an

Loueurs


- Seaways Yachting a pignon sur rue à Golfe-Juan, mais la base est à Saint-Raphaël, à une heure de route de l’aéroport de Nice ou de la gare TGV.
- Tendance Voile propose toute la gamme de catamarans à voile et à moteur de la marque Fountaine Pajot au départ des Marines de Cogolin.
- Escapade d’Azur assure des excursions à la journée depuis Antibes avec son Lagoon 560 optimisé pour les réceptions.
- Si vous optez pour le grand luxe, ATI Yachts à Cannes offre toutes sortes de prestations sur des catamarans luxueux tels que des Sunreef Yachts avec skipper, hôtesse et même chef cuisinier pour un séjour de rêve.

Jour 1

Théoule-sur-Mer

En arrivant de l’ouest, faites un premier mouillage devant Théoule-sur-Mer. La baignade, devant des plages de sable fin et des criques de roche rouge, y est généralement délicieuse car le plan d’eau est le plus souvent parfaitement abrité. Le château de La Napoule, acheté en 1918 par les Américains Marie et Henry Clews, mérite une visite. A Mandelieu, la location d’un Overboat peut s’avérer très amusante depuis les pontons de l’hôtel Ilot du Golf.

La quiétude absolue  de Théoule-sur-Mer…  ©Côte d’Azur France/Gaël Simon

La quiétude absolue de Théoule-sur-Mer… ©Côte d’Azur France/Gaël Simon

 

Jour 2

Cannes

A quelques milles, relâchez ensuite en baie de Cannes. Là, vous pourrez faire quelques emplettes rue d’Antibes, puis flâner sur la célébrissime Croisette et enfin vous offrir une collation au prestigieux hôtel Carlton, tout récemment rénové. N’hésitez pas à découvrir Grasse (30 minutes en taxi) pour visiter les musées dédiés aux parfums. Allez ensuite mouiller entre les îles de Lérins – un incontournable spot de la Côte d’Azur. Fin septembre, vous pourrez admirer les 150 voiliers classiques qui participent aux Régates royales.

Jour 3

Juan-les-Pins

Il est temps de découvrir la baie suivante. A Juan-les-Pins, l’hôtel d’inspiration Art-Déco Belles Rives a connu toute l’intelligentsia américaine désœuvrée après la Première Guerre mondiale… c’est là que le ski nautique est devenu populaire, (on donne d’ailleurs toujours des cours depuis les pontons de l’établissement). Cap vers Antibes – début juin, vous pourrez aussi découvrir les yachts classiques des Voiles d’Antibes. La vieille ville et ses restaurants sont un must pour la soirée.

Jour 4

Baie d'Antibes

Suivant la météo, on peut s’arrêter déjeuner puis passer la nuit d’un côté ou de l’autre du cap d’Antibes dans une anse bien abritée. De magnifiques petites plages vous attendent – attention à respecter les zones de baignade pendant la belle saison. Au sud-ouest du cap, l’hôtel du Cap-Eden-Roc compte ses 5 étoiles au-dessus de l’eau turquoise, juste avant l’anse de l’Argent- Faux et la baie des Milliardaires – tout un programme !

Jour 5

Baie de Villefranche

A une quinzaine de milles au nord-est, engagez-vous dans la baie de Villefranche. Ce mouillage n’est qu’à dix minutes en bus du fameux Marché aux Fleurs de Nice – une ville qui mérite à elle seule a minima une journée de visite. Le port royal de la Darse a été construit au XVIe siècle, en même temps que la citadelle. Depuis 1991, il est inscrit aux Monuments historiques. Un patrimoine prestigieux qui n’empêche nullement la Bluenery Academy de proposer une initiation à la plongée en apnée. On peut aussi grimper à Eze-Village (429 m d’altitude) et admirer une vue magnifique – et même vertigineuse – sur le littoral. Par beau temps, on peut apercevoir la Corse. Il est également possible aussi de mouiller à Saint-Jean-Cap-Ferrat si le vent ne souffle pas de l’est. Dans tous les cas, ne manquez pas de faire le tour de la presqu’île grâce au sentier des douaniers.

Jour 6

Baie de Roquebrune

En poursuivant votre route vers l’Italie, vous saluerez la Principauté de Monaco, puis vous pourrez mouiller dans la baie de Roquebrune, juste devant le cap Martin. Sur l’esplanade de la gare toute proche du rivage, le hangar Cap Moderne retrace une exposition dédiée à la visite du Cabanon de l’architecte Le Corbusier, classé au patrimoine de l’Unesco. En montant dans la colline, on peut découvrir de surprenants jardins en restanques.

Jour 7

Baie de Menton

La baie de Menton n’est pas très pratique pour mouiller, aussi il est préférable de trouver une place sur les pontons d’un des deux ports. La ville, tout en hauteur, est particulièrement colorée : son patrimoine architectural et historique italien est superbe. La maison Gannac, dans la rue commerçante, vous fera découvrir les recettes à base du célèbre citron local – dont la fête se déroule tous les ans début mars.

 

Le climat très favorable de la French Riviera ne profite pas qu’aux marins…
Le climat très favorable de la French Riviera ne profite pas qu’aux marins…
 
Le début de la construction du château de La Napoule remonte au XIIe siècle. ©Côte d’Azur France/Camille Moirenc
Le début de la construction du château de La Napoule remonte au XIIe siècle. ©Côte d’Azur France/Camille Moirenc
Le cap d’Antibes offre des possibilités de mouillage côté ouest  et est, ce qui permet de s’adapter aux conditions météo. © Lagoon
Le cap d’Antibes offre des possibilités de mouillage côté ouest et est, ce qui permet de s’adapter aux conditions météo. © Lagoon
La presqu’île de Saint-Jean-Cap-Ferrat abrite les villas parmi les plus chères du monde. ©Côte d’Azur France/Camille Moirenc
La presqu’île de Saint-Jean-Cap-Ferrat abrite les villas parmi les plus chères du monde. ©Côte d’Azur France/Camille Moirenc
Menton est la dernière ville côtière française avant la frontière italienne. ©Côte d’Azur France/Gaël Simon
Menton est la dernière ville côtière française avant la frontière italienne. ©Côte d’Azur France/Gaël Simon
©Côte d’Azur France/Camille Moirenc
©Côte d’Azur France/Camille Moirenc
©EvD
©EvD

Numéro en cours

MM 225 - juin/juillet 2024

Découvrir le numéro

Le Multihull of the Year

Les résultats 2024

Découvrer les résultats
image description

Publiez une annonceGratuitement

sur Multicoques Magazine

publiez une annonce
image description

Abonnez-vous et recevez 8 numéros par anpour seulement 39,90€

s’abonner
pour vos achats, consultez

Les petites annonces

Toutes les annonces
AIKANE 56'
Visible :
MARSEILLE, France
Année :
2009
690 000,00 ttc€