course au large

Rhum et champagne pour Peyron…

Publié le 01 février 2014 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "course au large"

Deux mois avant le départ, Armel Le Cléac'h, skipper du trimaran Maxi Solo Banque Populaire VII, s'est blessé à la main. Il a donc fallu trouver en urgence un remplaçant pour emmener ce bateau candidat à la victoire. Peu de skippers en étaient capables. Loïck Peyron était forcément sur la "short list", puisqu'il était le skipper de Banque Populaire V (devenu Spindrift 2), le plus grand trimaran du monde avec lequel Peyron et ses hommes ont battu le record du tour du monde à la voile... Loïck connait donc par cœur le fonctionnement du team. Il a aussi bien sûr, les compétences requises en solo et son palmarès parle pour lui.
Seulement voilà, en 2002, après une Route du Rhum terrible pour les trimarans ORMA (3 bateaux seulement à l'arrivée), Loïck Peyron avait décidé de mettre un terme à sa carrière au top niveau en solitaire... 12 ans sans naviguer en solitaire, sur ces engins extrêmes c'est un gouffre difficile à combler en seulement deux mois !

Victoire de Peyron sur le Rhum

2 novembre - 23h30 : Sodebo rentre en collision avec un cargo. Flotteur et coque endommagés, l'abandon est inéluctable pour Thomas Coville... (Photo Sodebo)

Une course limpide

A bord des Ultime, rien n'est simple. La preuve avec l'accident vécu par Thomas Coville à bord de son Sodebo qui a percuté - heureusement sans se blesser - un cargo. A trente nœuds, la vitesse de rapprochement est terriblement rapide et il aura suffi d'une minute trente pour que la collision arrive. Bateau endommagé, c'est l'abandon pour Thomas.
Pendant ce temps, Loïck Peyron alors en tête réussit un coup génial en s'engouffrant dans un minuscule trou de souris en bordure de l'anticyclone des Açores. Le pari semblait pourtant impossible, mais excellemment bien routé par Marcel van Triest et Armel Le Cléac'h, Loïck a réussi son coup. La barrière se referme juste après son passage, bloquant les autres candidats à la victoire. Rapidement, le trimaran bleu s'envole et compte plus d'une centaine de milles d'avance sur Spindrift 2. Le pari de Yan Guichard sur le plus grand trimaran du monde est perdu, mais que sa seconde place sur le podium est belle. Emmener, seul, un trimaran de 40 mètres à travers l'Atlantique, dans des conditions vraiment difficiles (plus d'une vingtaine d'abandons lors des premiers jours) est un véritable exploit.

Victoire de Peyron sur le Rhum

Loïck Peyron fait la course en tête et maîtrise aussi bien la météo que les manœuvres épuisantes sur un bateau de 31,50 mètres.

Une victoire et un record

En passant la ligne le lundi 10 novembre à 5 h 08 du matin, Loïck Peyron remporte pour la première fois de sa carrière la Route du Rhum. La septième tentative aura donc été la bonne. L'exceptionnel palmarès du marin s'enrichit donc encore d'une ligne mais aussi d'un record, puisqu'avec un temps de 7 jours 15 heures et 8 minutes 32, il bat le record de Lionel Lemonchois établit en 2006 de 2 h et 10 minutes. Pour les amateurs de chiffres, Banque Pop VII a navigué à 19,34 nœuds de moyenne sur les 3542 milles théoriques du parcours. En réalité, Peyron a dû s'employer sur 4199 milles à près de 23 nœuds de moyenne pour l'emporter.
En 1994 et 1998 Laurent Bourgnon avait remporté par deux fois le Rhum sur le même bateau (RMO et Primagaz) mais profondément remanié. Cette fois, c'est bien le même bateau qui l'emporte puisque Banque Populaire VII n'est autre que l'ex Groupama 3 que Franck Cammas avait emmené à la victoire lors de l'édition 2010 de la Route du Rhum.

Victoire de Peyron sur le Rhum

Derrière, sur le plus grand trimaran du monde (40m), Yann Guichard ne peut rien... (A. Courcoux - Route du Rhum)

Il a dit :

"La dernière journée était difficile, depuis ce matin au large de la Désirade, il y a eu beaucoup de manœuvres. Je pense que je vais bien dormir. Cela fait sept éditions pour moi ! C’était bien ! C’est une situation exceptionnelle de barrer un magnifique bateau à la place d’Armel. Nous avons tout bien fait avec une équipe géniale et la présence d’Armel. Cette victoire, c’est grâce à l’équipe Banque Populaire. Je n’imaginais plus repartir sur un bateau comme celui-ci et gagner la Route du Rhum. Ce n’est jamais simple une course comme celle-là, et c’est ce qui est passionnant. C’est très stressant aussi. Supporter les hautes vitesses dans une mer cassante, c’est compliqué... Je me suis fait peur en permanence. C’est le but du jeu de ces multicoques ! On doit manager en permanence le bateau. Une nuit, je me suis endormi à la barre et ça a failli mal tourner. Elle est jolie cette victoire, c’est peut être la plus jolie. Le record est anecdotique. C’est la cerise sur le gâteau."

Revivez l'arrivée de Loïck Peyron en vidéo sur multicoques-mag.com

Tous les résultats :
www.routedurhum.com

Victoire de Peyron sur le Rhum

La septième est la bonne : Loïck Peyron s'impose en Guadeloupe (T.Martinez / BPCE)

Partagez cet article