Catamaran

Energy observer

Créez une alerte e-mail sur le thème "Catamaran"

Premier voilier à avoir aligné plus de 500 milles en 24 heures, il s'est ensuite appelé Enza-New Zealand et est devenu le second détenteur du Trophée Jules Verne avec Peter Blake en 74 jours. Le catamaran va maintenant repartir pour un nouveau tour du monde, mais cette fois sans voile et sous le nom d’Energy Observer. Il ne s’agira pas de vitesse, mais d’autonomie énergétique, tout au long des 6 ans de son programme autour du monde. Le but sera de produire de l’énergie avec les deux grandes éoliennes, les 130 m² de panneaux solaires et les moteurs électriques de 2 x 41 kW en mode hydrogénératrice quand le bateau est tracté par un kitesurf. Cette énergie servira à produire de l’hydrogène par électrolyse (décomposition de la molécule H20) à partir de l’eau de mer dessalée et compressée à 350 bars. L’hydrogène est ensuite stocké sous forme gazeuse dans des réservoirs d’une capacité de 332 litres et transformé en électricité par une pile à combustible. Son parc de batteries ion-lithium de 160 kW, sans aucun recours à l’énergie fossile, devrait lui permettre de croiser à 8-10 nœuds.

www.energy-observer.org

Partagez cet article