Essai occasion

Nautitech 44

Publié le 01 juin 2016 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Essai occasion"

Déjà un classique !

Si les premiers Nautitech de la seconde génération – comprenez le 40 et le 47 qui ont été lancés par le constructeur qui n’appartient plus au chantier Dufour depuis 2002 – étaient directement issus des précédents modèles, le 44 présenté en 2006 est bien un dessin inédit… Le cabinet Mortain/Mavrikios a travaillé 18 mois sur le projet. Finalement, mis à part la fameuse cuisine en U déjà en place à bord du Nautitech 435, on relève en effet beaucoup de changements, à commencer par le plan de pont complètement revu, avec un rouf à casquette et des hublots plus verticaux. Les emménagements gagnent également en confort. Le choix de coques plutôt fines a été conservé, et c’est tant mieux ; c’est grâce à elles que le 44 affiche un potentiel intéressant sous voile malgré un ratio voilure/poids moins favorable – 10,33 m2/t contre 12 pour le 435. L’accent a été mis sur la convivialité de la nacelle, de plain-pied avec le cockpit. En revanche, comparée aux standards actuels, la capacité de charge est forcément réduite. La carrière du 44 s’est poursuivie jusqu’en 2014 sous les vocables 441 et 442 ; le premier dispose d’un poste de barre, contre deux pour le second. Tous deux disposent d’une finition plus flatteuse et de hublots de coque plus grands. Et la possibilité d’arborer une grand-voile à corne.

Essai catamaran Nautitech 44 jupe

Bon marcheur avec ses ailerons qui calent 1,20 m, le Nautitech 44 remonte plutôt bien au vent.

Design classique… qui ...

Article paru dans le numéro 177. Pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Devenir membre

Devenez membre de la communauté Multicoques et profitez de nombreux avantages !

Devenir membre

Partagez cet article