‹ Retour destination

Croatie : Hvar

Publié le 21 août 2015 à 0h00

Hvar est une des plus belles îles de Croatie. Elle offre une dualité surprenante avec un patrimoine historique et culturel remarquable et une vie nocturne estivale digne des cités les plus folles. Le tout dans un paysage traditionnel, où la culture de la lavande, de la vigne et de l’olivier perdure. Le rêve de tout marin...

Carnet de bord

Avant de devenir l'une des îles préférées de la jet-set mondiale, l'île de Hvar a d'abord été envahie par les Grecs puis par les Romains quelque 200 ans avant J.-C. Après la chute de l'Empire romain, l'île devint byzantine, tomba sous la coupe de Venise puis passa au fil des siècles sous la domination italienne, française, autrichienne, yougoslave et enfin croate...

Il reste de cette pluri-culture un riche patrimoine historique et culturel, et des paysages d'une beauté rare à quelques encablures seulement de la côte croate et des aéroports internationaux.

L'île offre de nombreux points d'intérêt, mais trois sortent littéralement du lot : Vrobska, Starigrad et Hvar.

Vrobska est un pittoresque village au fond d’un canal avec sa marina et son poste de carburant. L'arrivée à Starigrad est longue, mais très belle et majestueuse, au fond de son canal. Vous pouvez opter pour une place soit à quai, soit à la bouée, toujours au cœur de la ville. C’est une ville vivante, avec ses restaurants, ses marchés, quelques monuments et, à ne pas négliger, le plein d’eau facile…

Hvar elle-même, enfin, est l’incontournable St-Trop’ local.

Il faut prendre son temps pour de très belles visites, de très belles balades, et son courage, nécessaire mais récompensé, si on monte au fort qui surplombe la ville.

Il y est encore possible de mouiller en plein centre du port mais vous ne serez pas seuls, y compris toute la nuit, gare aux chaînes qui s’emmêlent… Ce n’est pas le calme, c’est la fête jour et nuit… et, cerise sur gâteau, les heureux occupants du port au mouillage se verront réveillés par la capitainerie dès 8h00, qui leur demandera de dégager la place pour laisser manœuvrer et sortir des "petits" yachts entre 50 et 70 mètres !

Impressionnant, mais à expérimenter si vous en avez l’occasion, car les places sont courues.

Pratique

S'y rendre :
Rien de plus facile que de se rendre à Hvar, grâce à l'aéroport international de Split. Il est aussi possible de s'y rendre en ferry en venant d'Italie via la Croatie. Un passeport en cours de validité est nécessaire pour entrer dans le pays.

Quand :
La Croatie offre un climat idéal pour les navigations en catamaran entre les mois d'avril et d'octobre, la pleine saison en été étant bien évidemment la plus agréable. Il fait chaud, l'eau est agréable (22 °C en moyenne) et les vents sont faibles le matin avec des brises agréables l'après-midi et des nuits calmes. Peu de marnage (de 30 à 60 cm) permet des navigations et des mouillages tranquilles avec votre catamaran

Langue officielle :
Le croate, mais l'anglais et l'allemand sont parlés partout.

Monnaie :
La monnaie officielle de la Croatie est la kuna (1 euro = 7,56 kunas). Visa et Mastercard sont acceptées dans les grandes villes seulement.

A savoir :
Pour louer un catamaran en Croatie, il faut être titulaire d'un permis de naviguer dans son pays d'origine validé par le ministère croate de la Marine. Il est indispensable de se renseigner sur le site www.mmpi.hr pour savoir si les documents en votre possession vous permettent de skipper un catamaran en Croatie.

Pour entrer et mouiller dans les parcs nationaux (Hvar – Kornati), il faut s'acquitter d'un permis valable deux jours et une nuit, et qui coûte une cinquantaine d'euros. Les nuits dans les marinas coûtent entre 25 et 80 euros, selon la taille du catamaran et les services offerts.

La plongée en bouteille est strictement réglementée, et pour plonger de votre 0, vous devrez acheter un brevet, qui coûte 2500 kunas par an (330 euros).

Itinéraire type

Voici un itinéraire type pour 7 jours de navigation en catamaran dans la région, mais les mouillages sont tellement nombreux dans la zone que chacun peut, en fonction de ses envies et de la météo, trouver son "petit coin de paradis"...

Jour 1

Seget Donji -> Milna

Milna est situé sur l'île de Brac, où l'on trouve plusieurs petits ports, dont Pucisca pour sa carrière de pierres blanches, Povlja pour son excellent mouillage en fond de baie et surtout le charmant Milna, qui offre quelques services comme le carburant.

Jour 2

Milna -> Komiža

Le village de Komiža est situé sur l'île de Vis. Le petit port est très pittoresque et il existe de nombreuses bouées à l'extérieur pour le mouillage qui permettent de laisser son catamaran en toute sécurité pour aller visiter la spectaculaire Grotte bleue, sur la petite île de Bisevo, toute proche.

Jour 3

Komiža -> Vis

Située un peu plus loin du continent, l'île de Vis est moins connue et peut-être un peu plus authentique. Y arriver en catamaran permet de profiter de ses côtes rocheuses, de ses villages confidentiels et de ses paysages vierges.
A Kut comme à Vis, les deux villages de l'île, on trouve d’excellents restaurants et de multiples commerces, qui se présentent à vous dès l’arrivée à terre, à quai ou au mouillage, à la bouée ou à l’ancre. Ne manquez pas de goûter et de faire provision des excellents vins de l’île, que vous trouverez facilement en flânant dans les ruelles des deux villages.

Jour 4

Vis -> Hvar (Palmižana)

Hvar est le but de cette croisière. Une île mythique, mais il serait dommage de ne pas visiter les îles alentour, sûrement moins glamour mais au moins aussi belles...

Jour 5

Hvar (Palmižana) ->Vrboska

Jour 6

Vrboska -> Hvar (Starigrad)

Jour 7

Hvar (Starigrad) -> Seget Donji

Retour à la marina pour rentrer à la maison. Vous avez aimé la Croatie, alors sachez qu'avec 6000 km de côtes et plus de 1200 îles à votre disposition, vous êtes loin d'en avoir fait le tour...

Partagez cet article