‹ Retour destination

Iles Vierges Britanniques

Publié le 07 septembre 2008 à 0h00

Une soixantaine d'îles et d'îlots compose ce paradis de la navigation tranquille que sont les Îles Vierges Britanniques. Mer calme, alizés constants, nombreux mouillages de rêve distants de seulement quelques milles, les BVI sont LA destination de rêve pour les navigateurs de catamaran..

Carnet de bord

Leur légendaire beauté a très largement dépassé les frontières… (Christophe Colomb, devant tant de beauté, n'aurait pas trouvé d'autre nom pour les baptiser que "Les Vierges"). Naviguer aux Vierges est un ravissement, et le nombre de sociétés de location qui y ont élu domicile montre bien l'intérêt que les amateurs de belles navigations leur portent. Repaire des flibustiers, qui s'y terraient en attendant les riches vaisseaux espagnols, l'archipel des îles Vierges est séparé en deux. D'un côté, les îles Vierges américaines (USVI) avec ses trois îles principales, Saint-John et Saint-Thomas et à quelque 35 milles plus au sud Sainte-Croix, et de l'autre les îles Vierges britanniques (BVI) avec là encore trois îles principales (Tortola, Virgin-Gorda et Anegada). Les îles Vierges britanniques sont un véritable paradis pour la plaisance : mouillages nombreux, bien protégés et proches les uns des autres, et surtout cette impression de naviguer sur un lac, ou une mer intérieure. L'environnement étant l'une des grandes préoccupations des îles Vierges britanniques, la chasse sous-marine y est interdite, et les contrôles et amendes dissuasifs. De même, la généralisation des corps morts payants pour protéger les fonds marins ou dans les zones à forte fréquentation est parfois contraignante. Mais c'est le prix à payer pour découvrir un extraordinaire terrain de jeu pour le locataire occasionnel.

Les îles Vierges britanniques proposent un bassin de navigation particulièrement attirant : ce dédale d'îles, long de 50 km sur 25, offre des plages de sable blanc bordées de palmiers, une eau limpide qui vous permet de profiter pleinement des fonds particulièrement riches (coraux, poissons multicolores, et épaves datant du XVIIIesiècle). Car aux îles Vierges britanniques, le passé n'est jamais loin et vous découvrirez notamment l'île Norman, la "véritable île au trésor" dont s'est inspiré Stevenson pour rédiger son célèbre ouvrage… A découvrir aussi aux BVI, les superbes mouillages sur la côte nord de Tortola, la plage de White Bay à Peter Island, et bien sûr, ne manquez sous aucun prétexte la baignade dans les fameux Baths de Virgin Gorda, sûrement l'un des plus beaux souvenirs de votre croisière.

 

Pratique

  • Conditions de navigation :
    Pas de problème en ce qui concerne la navigation de jour aux BVI. Les distances entre deux mouillages n'excèdent que rarement deux heures de navigation, ce qui fait des îles Vierges britanniques un lieu très sûr. La nuit, en revanche, il est déconseillé de naviguer, le balisage lumineux étant presque inexistant. Attention : la chasse sous-marine est totalement interdite dans toutes les BVI. Les contrôles sont nombreux et les amendes dissuasives ! De nombreuses zones ont été classées "Réserve naturelle et Parc National"… Le mouillage est alors interdit et l'amarrage sur bouée (payant) est généralisé. C'est le prix à payer pour profiter des trésors sous-marins des BVI.
    Les vents réguliers, les plans d'eau protégés, les courants faibles à l'intérieur des Vierges (mais pouvant être violents entre deux groupes d'îles) et le marnage très faible (moins de 30 cm) rassureront les moins téméraires. Attention à la houle de nord, qui peut devenir désagréable…
    Balisage : Zone "B" (en entrant au port, bouées vertes à bâbord).
  • S'y rendre :
    Pas toujours simple de se rendre aux BVI. D'Europe, le plus simple est de faire escale à Saint-Martin/Sint Marteen. Des USA, l'escale se fera à San Juan.
  •  Météo : 
    Comme dans le reste de l'Arc antillais, il fait beau toute l'année aux BVI. La température de l'air oscille entre 28 et 33 °C, tandis que celle de l'eau flirte avec les 25/30 °C… 
  •  Formalités :
    Passeport en cours de validité. Pas de visa nécessaire pour les ressortissants de l'Union Européenne et les Nord-Américains.
  •  Monnaie : Le dollar US.

 

Itinéraire type

L’un des gros avantages des BVI est de vous laisser la possibilité de faire évoluer votre itinéraire en fonction de vos envies… Car la zone présente tellement de mouillages, distants de seulement quelques milles, qu'il n'est pas rare de changer son mouillage du soir au dernier moment… Car il y en a pour tous les goûts : des mouillages solitaires et forains, des mouillages sur bouées, des marinas avec de superbes restaurants… A vous d'organiser votre périple comme bon vous semble.

The Moorings, installé sur zone depuis longtemps, propose par exemple de rejoindre Cooper Island le premier jour. Il n'y a que 6,5 milles de nav depuis Road Town où vous embarquerez. De quoi profiter de la mer chaude et s'amariner tranquillement…

Jour 2 & 3

De Cooper Island, rendez vous à Virgin Gorda. Une navigation de 14 milles que vous couperez forcément par une halte aux Baths, l'un des joyaux des BVI, avec son fascinant chaos de roches granitiques formant des grottes où les enfants (et les grands) adorent se perdre. Sur Virgin Gorda, vous aurez le choix entre les marinas, les mouillages, les restaurants ou le BBQ sur la plage. Il y a largement de quoi y passer 2 jours.

Jour 4

La plus belle, la plus sauvage, celle où vous serez (peut-être) seuls au mouillage… Anegada. Distante de seulement 14 milles de Virgin Gorda, l'île d'Anegada est célèbre pour ses superbes spots de plongée. A ne pas manquer !

Jour 5

Marina Cay. Du nord, vous voilà partant vers l'ouest pour rejoindre Marina Cay. Une navigation tranquille de 18 milles pour rejoindre l'une des plus belles, si ce n'est la plus belle île des BVI.

Jour 6

Au programme de la journée, 18 milles de nav en s'arrêtant régulièrement sur les différentes îles que vous croiserez (Scrub, Great Camanoe, White Bay…). Arrivée à Cane Garden Bay, vous découvrez une baie somptueuse, avec sa plage de sable blanc en forme de croissant à l'ombre des palmiers.

Jour 7

Direction Great Harbour, sur la mythique île Jost Van Dyke. Pourquoi mythique ? Nous vous laissons la surprise… Les soirées y sont… chaudes !

Jour 8

C'est déjà fini. Il faut rentrer. La prochaine fois, vous resterez 2 semaines !!!

Partagez cet article

Louez un catamaran pour cette destination