Actu

L'hydroptère en mode record

Publié le 26 juillet 2012 à 0h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Actu"

L'idée de s'extraire de l'eau pour aller plus vite n'est pas nouvelle : elle daterait même de 1869, lorsque l'inventeur parisien Emmanuel Denis Farcot dépose un brevet de ce qui deviendra... le foil ! Des frères Wright (les précurseurs américains de l'aviation qui ont fait "décoller" un catamaran en 1907) à Bell (l'inventeur du téléphone) et ses hydrofoils à moteur, le début du 20e siècle sera riche en inventions pour aller plus vite sur l'eau. La guerre froide fera aussi faire de sacrés progrès à la technique, et Russes comme Américains rivalisent aussi sur l'eau… pour arriver aux années 60 et 70, où nombre de petits engins sont équipés de foils et montrent tout le potentiel de vitesse que l'on peut en attendre. C'est à cette époque qu'Eric Tabarly s'intéresse aux foilers, mais les matériaux de l'époque ne permettent pas d'en tirer réellement profit en course, même s'il bat, sur Paul Ricard, le record de l'Atlantique... Et puis viendra Long Shot, qui pulvérise le record de vitesse sur 500 m avec un run à plus de 43 nœuds. La machine est alors lancée...
L'idée de l'Hydroptère est née en 1975, mais la concrétisation de ce rêve de non plus flotter mais voler au-dessus des flots date du 1er octobre 1994, lorsque Alain Thébault et son équipage font voler le prototype pour la première fois... Depuis, entre désillusions, casses et records, il y a eu des hauts et des bas. Mais aujourd'hui, le "bateau volant" dont les capacités de vitesse ne sont plus à vanter (record absolu de vitesse en 2009 à 50,17 nœuds) se lance dans la transpacifique, et veut ravir le record entre Los Angeles et Honolulu. Pour ce faire, le skipper Alain Thébault s'est entouré d'un équipage de choc, avec Yves Parlier, Jean le Cam, Jacques Vincent et Luc Alphand… Excusez du peu !
Le bateau est arrivé aux USA par cargo, et le stand-by pour attendre la bonne fenêtre météo a commencé début juillet. Reste à espérer de bonnes conditions pour cette navigation particulièrement délicate à gérer dans la houle qui n'a de pacifique que le nom…


A suivre sur www.hydroptere.com

Partagez cet article