Actu

Joyon : objectif Rhum !

Publié le 24 juillet 2014 à 9h00

Créez une alerte e-mail sur le thème "Actu"

Comme tous les quatre ans, une certaine fébrilité s'empare de tous les skippers du monde entier : comment accrocher à son palmarès celle qui est maintenant sûrement la plus courue des transats ? Dans la classe Ultime, celle des multicoques sans limite de taille, il y a ceux qui tentent de battre les records existants (Lemonchois, Coville, Guichard) et celui qui détient les records (Joyon) et qui donc ouvre de nouvelles voies...


Pour se chauffer dans cette année de Route du Rhum, Francis Joyon a donc décidé, non pas de s'attaquer à un de ses records, mais d'ouvrir une nouvelle route entre la France et le Brésil. La Route de l'amitié se veut un véritable préambule à la Coupe du Monde de Football qui se tiendra cet été au Brésil. Entre Bordeaux et Rio de Janeiro, le skipper s'est donc élancé en avril dernier pour 5000 milles en solitaire, et établir ainsi un nouveau temps de référence.
Il aura fallu un peu plus de 13 jours (13 j - 3 h - 5mn - 19 s) pour couvrir les 4812 milles théoriques du parcours, soit une moyenne de 15,2 nœuds sur l'ortho, mais de 18,1 nœuds en réel, le skipper ayant dû parcourir 5722 milles pour rallier l'arrivée. Quant on sait qu'au départ Francis Joyon estimait pouvoir réaliser la traversée en 15 jours, on imagine sa détermination.

Rhum 2014

Face à Francis Joyon dans la catégorie Ultime, on devrait trouver Yann Guichard à bord de son monstrueux Spindrift 2. Ce tri n'est autre que l'ex-Banque Pop V, actuel détenteur du trophée Jules Verne et surtout le plus grand trimaran de course au monde. Inutile de préciser qu'il n'a jamais été conçu pour être mené par un homme seul...

Autre "client" sérieux pour la victoire, le bateau qui a remporté la dernière Route du Rhum aux mains de Franck Cammas et qui a été racheté par Banque Populaire pour son skipper Armel Le Cléac'h. Encore un bateau conçu à la base pour un équipage de 10 furieux pour s'emparer du record du tour du monde… Thomas Coville vient tout juste de mettre à l'eau son nouveau Sodebo. Il y a 4 ans, le skipper avait fini troisième derrière Camas et Joyon. Il a à cœur de faire mieux cette année… Lemonchois travaille d'arrache-pied pour réparer son beau trimaran de 80 pieds et être fin prêt au départ. Connaissant le skipper, nul doute que son bateau sera de la bagarre pour la victoire. Lionel Lemonchois a déjà gagné en Multi50 et reste le skipper le plus rapide sur la course lors de sa victoire en Orma 60 en 2006. Il vient pour remporter la passe de trois…

Partagez cet article