Actu

8e édition de la St Barth Cata Cup

Publié le 24 novembre 2015 à 9h48

Créez une alerte e-mail sur le thème "Actu"

Une édition de grandes premières
Entre un tour de l’île dans le sens contraire des aiguilles d’une montre qui s’est terminé à la tombée du jour, les 3 victoires consécutives d’Orion Martin et Charles Gaté, un premier podium le 3 e jour pour un équipage de St-Barth et des vents très changeants, la 8 e édition de la St-Barth Cata Cup se sera déroulée sous le signe des grandes premières.« L’an dernier, nous avions eu des conditions très musclées nous ayant forcé à annuler certaines courses, et bien cette année c’est tout le contraire que nous avons vécu avec des vents très faibles, voir nuls par moments. Nous avons même dû remorquer quelques bateaux vers la plage de St-Jean à un moment », a dit Didier Flamme, président du comité de course de la St-Barth Cata Cup pour une huitième année.En terme de premières, rappelons que les 2 équipages de l’Argentine et celui de l’Angleterre en étaient à une toute première participation à la St-Barth Cata Cup. « Nous avons eu beaucoup de plaisir, c’est le paradis ici ! La St-Barth Cata Cup est très connu dans notre pays et nous avons toujours voulu y participer. Mais à cause du chevauchement avec d’autres championnats, nous n’avions jamais pu venir avant », explique Cruz Gonzales Smith. « Nous reviendrons certainement ! »

La Classe F18, toujours autant appréciée
SAINT-BARTH CATA-CUP 2015 : Au portant © Pascal Alemany En tant que rassemblement par excellence d’amateurs et de professionnels de la Classe F18, la St-Barth Cata Cup s’est hissée au top du palmarès des régates qui offrent un calibre relevé de compétition. Selon James Baeckler, président de l’Association Française de F18, le succès de la Classe F18 repose sur des événements comme celui-ci : « Ce sont ces régates qui font la réussite et longévité d’une classe. Sans belles épreuves point de bateaux et de pratiquants heureux. »
Pour Benjamin Amiot, un habitué des bateaux volants, c’est toujours un plaisir de naviguer en F18 et encore plus à St-Barth : « Il y a toujours un gros niveau sur cette régate avec des personnes issues de l'olympisme ou de la course au large, c'est pour nous un excellent moyen de se confronter en cette fin de saison. »

Partagez cet article