‹ Retour destination

Corse

Publié le 07 septembre 2008 à 0h00

Comment découvrir au mieux les merveilleuses petites criques que seule la Corse, la fameuse île de beauté, est capable d'offrir ? En catamaran, tout simplement ! Une destination qui fonctionne aussi bien en été qu'au printemps ou en automne…

Carnet de bord

Des granits roses des îles Lavezzi au désert des Agriates, des calanques de Piana au golfe de Porto Vecchio, la Corse propose aux amoureux de la mer des paysages somptueux sur ses plus de 1000 kilomètres de côtes. Un véritable paradis pour les amateurs de croisières, de plongées et tout simplement de beauté… Située à moins de 100 milles de la Côte d'Azur, et moitié moins loin de l'Italie, la Corse est une destination de croisière idéale dans le bassin méditerranéen. Les amateurs de navigations hauturières peuvent donc sans problème partir d'un des ports de plaisance situés sur le continent, où quelques loueurs proposent une large gamme de catamarans, et même souvent la possibilité de one-way, c'est à dire de laisser le bateau en Corse après vos vacances, sans avoir à retraverser. L'autre solution consiste à se rendre directement dans l'île de Beauté, soit par avion, soit par ferry (moins de trois heures de traversée au départ de Nice avec les fameux NGV, navire à grande vitesse). Une fois sur place, la plupart des loueurs présents vous proposent un choix de multicoques intéressants. Pour des vacances idéales, il faut du vent, du soleil… et une mer chaude. En Corse, durant l'été la température moyenne est de 27,7°C, tandis que celle de l'eau avoisine les 25°C. Mais même en hiver, les températures ne sont que rarement extrêmes, avec une moyenne de plus de 13°C pour l'air comme pour l'eau en janvier…

 

Itinéraire type

Difficile de donner un itinéraire type, tant la Corse regorge de recoins qu'il convient de découvrir soi-même. C'est aussi cela la magie de cette île !

A ne pas manquer :

Les îles Sanguinaires, qui justifient véritablement leur nom quand on y arrive au couchant. Ces îlots, qui gardent l'entrée nord du golfe d'Ajaccio proposent surtout un mouillage de jour abrité du nord-ouest.

Le petit port de Cargèse est l'une des grandes destinations de cette partie de la côte. Autrement dit, il est impératif d'arriver très tôt en saison, si vous voulez avoir une chance de trouver une place au mouillage dans l'avant-port.

Le célèbre golfe de Porto. Tout au fond du golfe est situé le village de Porto, mais on ne peut accéder au magnifique mais minuscule port, car la profondeur n'excède pas 50 cm à un mètre. On trouve de tout au village, et même de quoi se rendre à la fameuse calanque de Piana, en voiture, et qui justifie pleinement l'excursion.

Juste au nord du golfe de Porto, s'ouvre le golfe de Girolata, qui propose de très nombreux mouillages par beau temps. Le port de Girolata est lui le seul véritable bon abri entre Calvi et Ajaccio quand le temps se gâte… -

La réserve de Scandola est un site à ne manquer sous aucun prétexte… Incontestablement, la réserve naturelle de Scandola est l'un des "musts" de la Corse. Le site fait parti intégrante du Parc Naturel Régional de Corse depuis 1975. On ne peut donc, dans la réserve maritime, ni pêcher, ni plonger en scaphandre autonome. Interdiction aussi de bivouaquer, de chasser ou de faire du feu à terre. Vous pouvez mouiller dans la réserve pour une durée maximum de 24 heures, en évitant soigneusement de déranger la faune.

Calvi, avec sa citadelle est aussi une merveille. A ne pas manquer ! -

Choisir de démarrer sa croisière en catamaran de Porto Vecchio est assez intéressant, car il s'agit de l'un des seuls ports de plaisance de la côte Est où l'on peut faire un avitaillement complet. Équipé de nombreux services pour les plaisanciers (commerçants, restaurants, discothèques…)

Santa Giulia et plus loin le golfe de Rondinara offrent de très beaux mouillages, notamment ce dernier avec une plage de sable fin et son lagon qui fait réellement penser que l'on se trouve sous les tropiques.

La réserve des îles Lavezzi a été créée en 1982 afin de protéger ce site d'une exceptionnelle beauté. Les mesures de protection peuvent paraître draconiennes (mouillages limités, débarquements interdits sur certaines îles (Piana, Sperduti, Porragia…) ou sévèrement contrôlés) mais la beauté et la préservation du site valent bien quelques sacrifices. Les amateurs de plongée pourront découvrir "Mérouville", un site sous-marin magnifique, endroit privilégié des mérous. La balade sur l'île Lavezzi s'impose…

Pittoresque aussi est la ville de Bonifacio et son petit port encaissé dans un goulet au milieu des falaises. Dans la ville, vous trouverez tout ce qu'il faut pour passer une escale agréable, de la boutique de souvenirs aux restaurants, et bien sûr de nombreux clubs de plongée pour profiter des Lavezzi toutes proches. Cette liste n'est bien sûr pas limitative, ni exhaustive…

Pratique

S'y rendre :

La Corse est accessible en avion via Air France - Air Corsica - Easyjet - Volotea - XL.com sur les aéroport d'Ajaccio, de Bastia ou de Figari.

Autre solution, s'y rendre en ferry avec la SNCM ou Corsica Ferries au départ de Marseille, Nice, Toulon ou de Savone en Italie. 

Enfin, on peut tout à fait se rendre en Corse avec son cataraman. Au départ d'Hyères, comptez une nuit de navigation avant de profiter des plaisirs des côtes corses.

Quand :

La meilleure période pour naviguer en Corse s'étale de mai à octobre. Hors saison estivale, vous aurez tous les mouillages pour vous seul !

Formalités :

La Corse, c'est la France. Pour les ressortissants de l’Union européenne, passeport en cours de validité.

Langue officielle : le français.

Monnaie :

La monnaie est l'euro.

A ne pas manquer :

Les îles Lavezzi, dans un décor de rêve des mouillages somptueux, mais aussi la réserve de Scandola, le port de Cargèse, la citadelle de Calvi et bien sûr Bonifacio. Osez vous perdre dans les petites criques et découvrir des paillotes incroyables...

Partagez cet article